Nous on est ici comme des chiens. Est-ce que tu comprends ce que ça veut dire, comme des chiens ? La vie des chiens elle est plus belle que notre vie. Pourquoi y a tant de gens racistes en France ? C’est la première fois que j’ai vu des gens racistes comme eux, je te jure, oui en France, ça ne se fait pas de faire ça

C’est pire qu’en Italie ?

En Italie jamais j’ai vu des personnes comme ces personnes en France, jamais. C’est pas toute la police, mais ce groupe-là de la police [Police aux frontières]. T’as vu ceux qui ont donné un coup de poing à l’autre mec, A, ça se fait pas comme ça, on est comme des chiens. Nous aussi on a notre vie, plein de choses à faire.

Qu’est-ce qui s’est passé samedi matin ?

J’avais rien fait, ils sont rentrés, et j’ai dit vaffanculo la France, parce qu’il y a beaucoup de racistes. Moi j’ai mes papiers, mon père il m’a envoyé les photocopies du permis de séjour, de la carte d’identité, beaucoup de choses, moi maintenant, je vais pas à l’école, ça fait déjà depuis 20 jours que je suis pas allé à l’école. Je suis ici en prison, moi normalement je suis à l’école à X.

Quand est-ce que t’es arrivé ici ?

Ça fait deux mois à peu près. J’ai fait Marseille-Paris parce que j’ai mon cousin à Paris. Y pas de train direct pour Marseille, du coup, j’ai pris le train Paris-Lyon, je suis arrivé à Lyon, et je me suis fait arrêter par la police. Et c’est là qu’ils m’ont envoyé dedans. Voilà, je te dis, même les chiens ils mangent pas cette bouffe-là.

Et t’es en contact avec ta famille à X ?

Oui, avec mon père, juste mon père. Eux ils m’ont dit qu’ils vont m’envoyer en Tunisie, mais moi j’ai pas de famille en Tunisie, j’ai pas de famille en Tunisie. Pourquoi me renvoyer en Tunisie ? Je vais dormir dans la rue, y a rien à faire en Tunisie, j’ai pas de famille là-bas, je veux juste retourner en Italie avec mon père. Pourquoi ces gens ils font ça avec nous ? Qu’est-ce qu’on a fait ? Je te jure, nous, on a rien fait. Et la police elle nous parle en nous insultant. Les choses qu’ils nous font faire, ça va pas, ça se fait pas de faire ça. Je te jure, viens voir dedans, c’est comme des chiens.

Excuse-moi, je te parle de moi, je suis le plus jeune ici, j’ai 18 ans. Pourquoi ils m’envoient en prison alors ? Pourquoi ? Pourquoi je dois passer du temps maintenant dans ma vie en prison ? […]


Article publié le 11 Oct 2020 sur Rebellyon.info