Juillet 22, 2016
Par Le Monde Libertaire
147 visites


par Pat de Botul le 22 juillet 2016

En Tunisie, l’homophobie tue

Ahmed Ben Amour, le vice-président de l’association Shams (pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie) a subi une telle pression sociale, une telle haine à son encontre qu’il est tombé dans une grave dépression. Il a fait une première tentative de suicide le 9 juillet, avant de sortir de l’hôpital, et de tenter de nouveau de mettre fin à ses jours. Âgé de vingt ans, il est le parfait l’exemple de cette jeunesse tunisienne progressiste que l’on enferme depuis la “révolution” et réduit au silence entre l’islam politique d’un côté et les magouilles politiciennes de l’autre.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: