Septembre 6, 2021
Par Indymedia Lille
160 visites


En solidarité avec Boris, dans le coma depuis maintenant un mois suite à un incendie dans sa cellule, un véhicule d’Orange a été incendié devant les bureaux d’Orange dans le centre de Grenoble la nuit de dimanche à lundi.

Pourquoi Orange ? Simplement parce que nous avons lu le compte rendu du procès de Boris, et nous avons vu qu’Orange, par le biais de son avocate, a tenté d’enfoncer au maximum notre compagnon. Bien sûr les juges, procureurs et matons sont tout aussi responsables de sa situation, mais nous avions envie de démarrer une campagne contre Orange, car facilement à notre portée un peu partout : pneus crevés, vitrines de boutiques brisées, tags, bagnoles cramées, antennes cramées, etc., il y en a pour tous les goûts pour qui a envie de prendre part à cette petite campagne, pour montrer qu’on n’oublie pas Boris et qu’on pense à lui, la tête haute, le coeur ardent !

On profite de ce petit communiqué pour participer au débat sur la solidarité anarchiste. Pour nous cette solidarité ne devrait pas se limiter à la répression, car la société a bien des façons de nous détruire, et dans toutes ces situations il nous semble important que les anarchistes se soutiennent, pour montrer que l’affinité n’est pas juste un mot vide de sens. D’autant plus depuis le début de la crise de la Covid, qui a considérablement isolé de nombreux anarchistes. On voulait dire aussi que la solidarité ça n’est pas que l’attaque, qu’il y a plein de façons d’exprimer sa solidarité avec les anarchistes autour de nous.

On en profite aussi pour exprimer à voix haute le problème épineux des cibles d’attaques, qui ces dernières années sont devenues un point commun avec les fascos/conspis. Des antennes (rappelons que sur quasiment tous les procès pour des cramages d’antennes en France Boris a été la seule personne à ne pas exprimer d’idées conspis), aux centres de vaccination. Qu’est-ce que ça dit de l’anarchisme actuel ? Et comment faire en sorte qu’on ne puisse pas confondre les actes anarchistes des actes conspis, et pourquoi c’est important ? Que les gauchistes battent le pavé main dans la main avec les fascos/conspis depuis des semaines devrait nous alerter sur le danger de l’idée de lutte commune, qui fait qu’on se fout d’avec qui on lutte tant qu’on a les mêmes pratiques et la même cible. On oublie que ces gens dont on applaudit les actions ou avec qui on manifeste ont des positions opposées aux nôtres sur à peu près tout, et que nous serions leur cible dans d’autres contextes.



Plein de force et de courage pour Boris et ses proches !

Des réfractaires solidaires





Source: Lille.indymedia.org