Comme vous le savez peut être, un camarade de Solidaire étudiant-e-s Lyon a tenté de s’immoler par le feu devant le bâtiment du CROUS ce vendredi 8 novembre en début d’après-midi.

Cet acte désespéré et surtout politique alerte sur ces conditions précaires d’étudiant sans bourse, redoublant, dans un système universitaire de plus en plus concurrentiel. Ce constat, Solidaires étudiant-e-s, le partage. De nombreux.ses étudiant.es se retrouvent dans des conditions intenables, manque de bourses, ou montants pas assez élevés, logements Crous insalubres et insuffisants, les villes étudiantes ayant souvent des loyers exorbitants, sélection en permanence, créant des situation de stress, de surmenage, alors que la moitié d’entre nous doivent cumuler avec un travail salarié.

Pour dénoncer cette précarité, Solidaire étudiant-e-s appelle nationalement à des rassemblements sur nos lieux d’études, d’institutions gouvernementales de l’ESR, des Crous … le mardi 12 novembre à partir de 10h.

À Tours, nous vous invitons à 18h, au 5 rue du Docteur Bretonneau, résidence CROUS et Restaurant Universitaire des Tanneurs, pour alerter sur le caractère mortel de la précarité étudiante, pour nous retrouver ensemble, rester soudés, et créer des solidarités et pour lutter contre nos conditions de vie déplorables.

Toutes organisations qui luttent contre la précarisation de la vie étudiante, et même du monde du travail, en général, contre ce gouvernement et sa politique néo-libérale, sont les bienvenues.

Nous vous attendons nombreux.ses, et pour reprendre les mots de notre camarade hospitalisé : « Vive l’autogestion, vive le socialisme ! » Vive la lutte !

Vous pouvez retrouver ici les communiqués de Solidaires Étudiant-e-s Lyon et le message de l’étudiant en question. Ainsi que l’évènement facebook local.


Article publié le 11 Nov 2019 sur Larotative.info