214 visites

Partout dans le monde, les attaques contre les personnes trans & intersexes s’amplifient. Les gouvernements de droite comme de gauche multiplient les lois contres les personnes trans mineures en criminalisant toute aide ou soutien apportĂ© par l’entourage. Le lobbying d’extrĂȘme droite intensifie ses actions contre les personnes trans et, plus gĂ©nĂ©ralement, contre tout ce qui n’est pas cisgenre, dyadique et hĂ©tĂ©rosexuel. Pour la dĂ©fense des droits des personnes trans & intersexes, prenons la rue !

5 ans de Macron, 5 ans pour rien

8 Avril 2022, le futur prĂ©sident Ă©lu prend la parole dans un mĂ©dia en ligne pour dire que les questions d’identitĂ© de genre et d’orientation sexuelle ne doivent pas ĂȘtre traitĂ©e Ă  l’école primaire ou au collĂšge, puis rĂ©tropĂ©dale dans la presse spĂ©cialisĂ©e quelques jours plus tard. Pourtant le message est tout Ă  fait clair : le quinquennat Ă  venir sera, une nouvelle fois, un quinquennat ou les droits des personnes trans et intersexes seront oubliĂ©s, voire pire. En effet, il aura fallu attendre 5 ans de prĂ©sidence Macron pour que les thĂ©rapies de conversion soient enfin abolies, non sans heurts et sans dĂ©bats transphobes au sein des diffĂ©rents hĂ©micycles de l’assemblĂ©e nationale, et non sans rajouter des amendements dont l’interprĂ©tation permettra aux mĂ©decins et associations anti-trans de retarder ou bloquer l’accĂšs aux droit·s pour les personnes trans mineures en utilisant l’argument d’incitation « Ă  la rĂ©flexion et Ă  la prudence Â». Il aura Ă©galement fallu attendre 5 ans pour que la PMA pour toustes soit votĂ©e et que les personnes trans en soient exclues. Dans le mĂȘme temps, la ministre dĂ©lĂ©guĂ©e chargĂ©e de la citoyennetĂ© reçoit en catimini plusieurs militantes anti-trans pour Ă©couter leurs arguments, et le ministre de l’éducation nationale se laisse prendre en photo avec le collectif « fĂ©ministe Â» raciste, islamophobe et LGBTIphobe Nemesis. Une fois encore, le gouvernement envoie le message que la vie et la dignitĂ© des personnes trans & intersexes sont sans valeur et qu’il ne faudra pas compter sur les politiques pour les annĂ©es Ă  venir.

Amplifier la lutte dĂšs maintenant

Ce constat sans appel nous invite Ă  Ă©tablir dĂšs aujourd’hui un rapport de force massif pour que les voix des personnes trans & intersexes soient enfin entendues. Pour que les mutilations des personnes intersexes soient interdites, pour que l’accĂšs aux parcours de transitions soit libre, gratuit et inconditionnel, pour que la loi protĂšge rĂ©ellement et efficacement les personnes trans & intersexes face aux discriminations quotidiennes dans l’accĂšs au logement, aux Ă©tudes, au travail
etc, pour que le parcours administratif de changement d’état civil soit simplifiĂ© et que ce changement puisse se faire sur simple dĂ©claration, pour que les personnes trans ne soient plus exclues de la « PMA pour toustes Â».

Ce rapport de force peut se construire par la solidaritĂ© et le soutien envers les associations / collectifs trans & intersexes, par la coordination des efforts de lutte, par la prĂ©sence massive dans les manifestations et les rassemblements de toutes les personnes sensibles aux conditions matĂ©rielles d’existence d’un groupe social minorisĂ© et prĂ©carisĂ©. Il commence aujourd’hui par une manifestation de l’ExistransInter massive, revendicative et par une rĂ©elle prise en compte des enjeux de lutte par tous les acteurs de notre camp social. DerriĂšre la transphobie se cache le cissexisme et le patriarcat. Luttons ensemble pour dĂ©truire ce systĂšme qui nous tue !

Rendez-vous le samedi 14 mai Ă  14h, Paris, place de l’OpĂ©ra.

Union communiste libertaire, le 2 mai 2022.




Source: Unioncommunistelibertaire.org