Octobre 11, 2021
Par Paris Luttes
262 visites


Ce documentaire est le support indiqué pour impulser un nouveau cycle d’actions d’auto prise en charge, conformément à l’essence du collectif zéro chlordécone zéro poison, fondé et basé en Martinique.

Il s’agit d’un temps pensé pour nous retrouver, nous solidariser, libérer la parole, prendre soin de nous et construire collectivement les solutions qui répondront à nos besoins. Regardons-nous en face et prenons ENSEMBLE position en tant que diaspora concernée et directement impactée.

Nous serons honorés d’accueillir l’artiste Lauriem qui nous accompagnera sur cette voi(E)X.

Mot des réalisateurs au sujet du documentaire :

“Les personnes racisées sont les premières concernées par la crise capitaliste, ses impacts environnementaux, sanitaires et sociaux, et pourtant, celles-ci sont invisibilisées au sein de la lutte écologique mainstream, dans les instances de décisions, de construction des stratégies de lutte et de production des enseignements.

C’est pourquoi, nous avons écouté et appris de celles et ceux qui, depuis la Caraïbe, et notamment en Martinique, sont les mieux placé(e)s pour apporter des solutions radicales à ce système colonial, capitaliste, écocidaire, génocidaire.

9 jours en Martinique où [nous avons interviewé ] les acteurs et les actrices sur le front de l’écologie, celles et ceux qui manipulent la terre, celles et ceux qui portent la voix de ces enjeux et qui innovent, celles et ceux qui œuvrent au quotidien pour un monde où le respect de l’environnement et de l’humain est cœur des actions mises en œuvre.

Nous [avons eu] à cœur dans ce reportage de montrer :

en quoi l’exploitation des humains par les humains prônée par les systèmes capitalistes n’est qu’un prolongement de l’environnementaliste et de l’exploitation des terres, des eaux, des sous-sols… en quoi l’absence flagrante de personnes racisées dans les discours/mouvements écologistes témoignent du long chemin à parcourir en matière de convergence des luttes, alors qu’elles sont les vulnérables aux conséquences de la crise écologique et climatique.”

Cet événement est encouragé par le collectif des ouvrières et des ouvriers agricoles empoisonné.e.s aux pesticides de Martinique, les réalisateurs Cannelle, Annabelle, Jérémy.

Nous remercions le graphiste Helios Figuerola Garcia pour le flyer impactant ainsi que le collectif angles morts et l’union syndicale Solidaires pour la solidarité militante qui nous permet de monter ce rendez-vous.

À dimanche 24 Octobre 2021 14h, en conscience, à la Parole Errante Métro Croix de Chavaux.

Masques chirurgicaux et gel hydroalcoolique seront à disposition.




Source: Paris-luttes.info