Octobre 19, 2021
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
144 visites


Une nouvelle expérimentation du Service National Universel (SNU) voulu par le gouvernement Macron a eu lieu cet été. Elle s’inscrit dans l’objectif de le généraliser et de le rendre obligatoire d’ici 2026, ce qui concernerait 800 000 jeunes. Mais le SNU, c’est quoi ?

Une mise au pas de la jeunesse

Le SNU, c’est surtout un moyen d’embrigader la jeunesse : levée de drapeau, marseillaise, uniforme, encadrement militaire, chant guerrier, soumission à l’autorité … On cherche à formater la jeunesse, à la conformer, au lieu de lui donner les moyens de s’émanciper !

Les 6 milliards d’euros par an utilisés pour le SNU pourraient être investis dans l’éducation, pour ouvrir des classes, des logements étudiants, pour engager des professeurs ou pour augmenter les bourses comme de nombreux syndicats lycéens et étudiants le demandent.

Une main d’œuvre précaire

Le SNU prévoit aussi 84h de missions d’intérêt général, c’est-à-dire que nous serons utilisé•es pour remplacer des emplois qui sont actuellement occupés par des salarié•es et encadrés par le droit du travail. Le gouvernement nous encouragera même à poursuivre dans un service civique pour un revenu minable .

Avec la généralisation du SNU, il nous sera toujours plus compliqué de trouver du travail salarié l’été. De plus, des étudiant.es encadrant le SNU cet été n’ont toujours pas été payé.es. En somme, c’est une remise en cause de nos salaires et de nos droits.

Un moyen de pousser la jeunesse à s’engager ?

Nous n’avons pas besoin de l’État pour nous engager. Nous le faisons déjà : pour la protection de la planète, le partage des richesses, le droit d’étudier, d’avoir un logement décent mais aussi contre le racisme, le sexisme et toutes formes de discriminations …

Au contraire, le gouvernement nous réprime et tente d’écarter nos revendications qui le dérangent en nous imposant un engagement nationaliste et dépolitisé qui sert les intérêts de la classe dirigeante. Malgré la propagande du ministère, nous restons lucides : le SNU sera aussi ennuyant qu’une JDC mais sur 15 jours.

Continuons de nous engager, pour une société plus juste et contre le SNU ! Pour cela, investissons la campagne unitaire contre le SNU, impulsons des collectifs locaux de luttes, mobilisons-nous largement via nos syndicats lycéens, étudiants et construisons la convergence avec les organisations de parents d’élèves, de personnels de l’éducation et de la jeunesse&sport .

Clash octobre 2021

Union Communiste Libertaire, le 19 octobre 2021




Source: Unioncommunistelibertaire.org