Novembre 25, 2020
Par Zad D'Arlon
229 visites


Dans le Sablier, journal de la ZAD d’Arlon et de ses ami.e.s, on peut voir se côtoyer d’une page à l’autre des dessins d’enfants et de très sérieux communiqués. Des appels à l’émeute comme des éloges de la vie douce. La bande dessinée y laisse place à la chanson.
Cette diversité de formes et de tons donne à entendre la musique de ce territoire pleinement habité depuis plusieurs mois. Il en dessine aussi les contours.

Je voudrais vous parler de presse sauvage.




Source: Zabliere.noblogs.org