Novembre 21, 2021
Par Basse Chaine
398 visites


Angers est aujourd’hui la ville qui accueillera la premiĂšre Ă©dition « Elles festival Â» ! Ce festival est placĂ© sous le signe de l’égalitĂ© des genres dans le monde de la musique et de l’art actuel. Il est Ă  l’initiative du Chabada, salle de concert et lieu d’échange culturel, et a lieu du 26 au 28 novembre 2021 ! Au programme concerts, blindtests, projections, tables rondes, rencontres d’artistes, etc…

C’est un Ă©vĂ©nement nouveau et trĂšs applaudi qui se lance dans le milieu de la scĂšne angevine. A l’initiative du Chabada, du 122, du Jokers Pub et du cinĂ©ma Les 400 coups, on vous prĂ©sente ici les quelques infos importantes Ă  retenir !

Pour commencer vous pourrez retrouver aux 400 Coups : « La Nuit venue, on y verra plus clair Â» qui est une projection/dĂ©bat et au Joker’s Pub : concert MZA + Nadine LaBeija (dj set) afin d’ouvrir le festival en beautĂ© ! Ce sera le vendredi 26 novembre 2021 Ă  19h au 400 coups puis Ă  22h au Joker’s Pub.

PremiĂšre Ă©dition !



MĂ©lanie Alatru, codirectrice du Chabada, tĂ©moignait dans Ouest-France ce vendredi 12 Novembre des chiffres accablants concernant l’égalitĂ© des genres, en gĂ©nĂ©ral et dans le milieu artistique /culturel en particulier. « On compte moins de 20% de femmes aux postes de direction et d’artistes fĂ©minines dans les lieux de musiques actuelles. Et moins de 5% sont techniciennes. Â»

Ce festival, c’est aussi l’occasion d’accueillir le nouveau label EpiscĂšne. Ce nom fait rĂ©fĂ©rence au mot “Ă©picĂšne” qui dĂ©signe un mot dont la forme ne varie pas selon le genre. Cette neutralitĂ© marque justement cette volontĂ© d’intĂ©grer tout le monde quelque soit son genre, ses origines, sa classe ou son Ăąge.

Il est important de souligner la volontĂ© d’intĂ©grer en mixitĂ© cette question d’égalitĂ© des genres. Tout le monde peut ĂȘtre fĂ©ministe et donc ĂȘtre acteur de l’égalitĂ© des genres. Ce festival met en avant la force du fĂ©minisme et invite donc toutes personnes qui souhaiteraient s’y intĂ©resser ou s’y intĂ©grer. Il vise Ă  faire tomber les tabous dans le milieu artistique sur cette notion lourde qu’est l’égalitĂ© des droits, des salaires mais aussi de la reconnaissance et Ă  sortir des archĂ©types qui genrent encore trop au masculin certaines branches de mĂ©tiers.

Tessae et Kalika

En tĂȘte d’affiche pour le 27 novembre on retrouve deux artistes fĂ©minines en concert, TESSAE et KALIKA. Lien pour les rĂ©servations ci-joint.

TESSAE

« Il paraĂźt bien loin le temps oĂč Diam’s bataillait seule pour glisser le pied dans l’encadrement de la porte et faire une place aux femmes dans le hiphop. AdoubĂ©e par Booda himself, TESSAE entre aujourd’hui dans le rap game par la grande porte, et avec les honneurs. Il faut dire que son potentiel est Ă  la hauteur de ses ambitions. La jeune Marseillaise est en effet aussi Ă  l’aise sur une instru trap bien sombre qui bounce que sur une mĂ©lodie pop mĂ©lancolique. Pour tous les goĂ»ts, Ă  tous les coups. Â» prĂ©sentation faite par le Chabada.



KALIKA

« il y a du Billie Eilish, du AngĂšle et du Rebeka Warrior dans Kalika. La jeune parisienne allie en effet mĂ©lodies electro-pop imparables, attitudes fluo-punk et lyrics au cordeau. Pas le genre Ă  garder sa langue dans sa poche, quoi. Et c’est tant mieux car c’est avec des artistes comme elle que la langue et surtout les mentalitĂ©s Ă©volueront. Venez secouer vos corps en cadence avec nous ! Â»

Elle oscille entre illustration, pastels, bulles de bd, sĂ©rigraphie et affiches, Beuglantine Ă  crĂ©Ă© l’affiche du festival ci-joint. Elle propose Ă©galement ses crĂ©ations, ses fanzines et espaces de crĂ©ation, de tĂ©moignage et d’expression sur son site.

Pour plus d’infos, retrouvez une Ă©mission de la Topette sur Radio G qui recevra le chabada pour discuter du Ellesfestival le Jeudi 18 Novembre de 18h10 Ă  19h sur le 101.5 FM.




Source: Basse-chaine.info