Novembre 25, 2021
Par Rennes Info
270 visites


Rennes, 25 novembre 2021

SUD Education 35 relaie ci-dessous et partage le communiqué de presse envoyé à la préfecture d’Ille-et-Vilaine par un collectif d’enseignant.e.s du lycée Victor et Hélène BASCH de Rennes.

Ce collectif d’enseignant.es dénonce l’expulsion de leur hébergement en hôtel d’un élève et de sa famille qui se retrouvent sans solution de logement depuis le 19 octobre.

Après de multiples démarches, l’élève scolarisé au lycée Victor et Helen Basch ainsi que son frère scolarisé au lycée Charles Tillon ont pu obtenir une place à l’internat de ces deux établissements respectifs. Mais aucune solution n’a été trouvée par leur mère et les internats ferment le week-end et pendant les vacances. La famille est donc séparée pendant la semaine et à la rue le reste du temps.

C’est une situation inhumaine et indigne, due aux carences de l’État. Ces enfants ne peuvent suivre une scolarité normale et sereine dans de telles conditions.

SUD Education 35 revendique la mise à l’abri immédiate de toutes les personnes à la rue et l’accès à des logements dignes et pérennes pour toutes et tous, quel que soit son statut.

SUD Éducation 35 soutient la mobilisation du collectif d’enseignant.es du lycée Victor et Helen Basch et appelle à se rassembler ce jeudi 25 novembre à 13h30 devant la préfecture Beauregard.

Notre syndicat exige qu’une solution d’hébergement pérenne soit trouvée par les pouvoirs publics, et en particulier par la préfecture dont c’est la mission.

SUD Éducation 35 Solidaires

COMMUNIQUÉ D’ENSEIGNANT.E.S

DU LYCÉE VICTOR ET HÉLÈNE BASCH

adressé à la préfecture d’Ille-et-Vilaine.

Élèves à la rue, STOP !

Nous, collectif d’enseignant.e.s du lycée Victor et Hélène BASCH de Rennes, avons appris juste avant les vacances de la Toussaint que l’un de nos élèves et sa famille ont subi une procédure d’expulsion de leur hébergement en hôtel.

Cet élève, scolarisé depuis deux ans au lycée, vivant avec sa mère et son frère mineur (scolarisé au lycée Charles TILLON), est sans solution de logement depuis le mardi 19 octobre et doit désormais faire face à des conditions matérielles d’existence extrêmement précaires qui nuisent à sa sécurité, son bien-être et ses chances de réussite scolaire.

Depuis le 19 octobre, nous avons multiplié les initiatives visant à obtenir un logement pour cette famille : deux visites collectives au Rectorat, une démarche proposée par le Rectorat de s’adresser au CDAS du Blosne, une démarche proposée par le Rectorat de s’adresser à l’Inspection Académique (abritant le service social des élèves), appels au 115 (numéro d’urgence pour les personnes à la rue), sollicitation de la Mairie de Rennes, motion lue au Conseil d’administration de notre lycée, prise de contact avec des associations spécialisées dans le mal-logement…

Nous avons beaucoup fait mais rien n’a fonctionné. Notre élève et sa famille sont toujours sans solution stable. Certes, les internats du lycée Charles Tillon et du lycée VHB ont hébergé leurs deux élèves mais aucune solution n’a été trouvée pour la mère ; et les internats sont fermés le week-end ainsi que pendant les vacances scolaires.

Face à l’attitude des pouvoirs publics, nous, collectif d’enseignant.e.s du lycée Victor et Hélène BASCH, avons donc décidé d’adresser un ultimatum à la préfecture.

Si, le vendredi 3 décembre à 18 heures, notre élève – ainsi que son frère et sa mère – se retrouvent une nouvelle fois sans solution d’hébergement stable, alors nous ne sortirons pas du lycée et nous l’utiliserons comme lieu de mise à l’abri de la famille. Cette date a été choisie car l’hiver approche et l’internat est fermé pendant les vacances scolaires. Nous insistons sur le fait que cette action ne visera pas la direction de notre lycée mais la préfecture, responsable institutionnelle de la situation de notre élève et de sa famille.

Ce communiqué sera diffusé publiquement, notamment aux médias et à nos organisations syndicales ainsi qu’au Rectorat et à l’Inspection Académique.

Et nous invitons l’ensemble des établissements confrontés, comme nous, au problème des élèves à la rue à relayer notre action, à signer notre pétition et à agir pour qu’aucun.e élève ne soit privé.e d’hébergement.

Des enseignant.e.s du lycée VHB, réuni.e.s en assemblée générale le lundi 15 novembre 2021

CONTACT = asylum.vhb gmail.com
_




Source: Rennes-info.org