Janvier 10, 2021
Par Contrepoints (QC)
224 visites


En mai dernier, je m’inquiétais ici même de la convergence des groupes d’extrême-droite, des milices patriotiques, des anti-vaccins, des complotistes de QAnon et de la masse des gens qui adorent Trump (les « MAGA people »). Il y a trois jours, c’est exactement cette coalition qui a pris d’assaut le Capitole pour interrompre le comptage des votes de grands électeurs qui allait confirmer la victoire de Joe Biden. Quatre personnes et un flic sont mort-es. Certains seraient morts de crises cardiaques. Une autre se serait faite piétiner. La quatrième s’est fait tirer une balle dans la gorge par un flic. C’était une ancienne flic et vétérane (14 ans de service), rendue très loin dans QAnon. Le policier qui est mort s’est fait battre avec un extincteur. J’ai rassemblé ici quelques éléments qui me semblent importants à retenir sur les événements.

Matériel

Deux bombes artisanales ont été trouvées avant qu’elles explosent. On a aussi retrouvé un pick-up stationné à proximité du Capitole contenant 11 bombes artisanales. Si une grande masse des gens qui ont participé à cette action était peu préparée et n’a fait que se promener à l’extérieur ou dans le bâtiment jusqu’à s’ennuyer suffisamment pour partir, d’autres étaient préparés et organisés. Certains ont emmené des fusils d’assaut et beaucoup de munitions. Des photos de l’événement montrent deux personnes se promenant avec des « double cuff tie-wraps » spécifiquement fait pour menotter, dont une personne qui semble aussi porter un pistolet à sa ceinture. L’autre a été identifiée comme un ancien lieutenant colonel de l’armée de l’air plusieurs fois décoré. Selon Robert Evans, qui surveille les forums et médias d’extrême-droite, « des centaines de personnes parlaient de prises d’otages » dans les jours menant au 6 janvier. Ils ont aussi parlé d’attaquer les médias et de détruire leurs équipements, ce que certains ont fait.

Internet

Internet est central dans la formation, la consolidation et la coordination de cette coalition ou « mouvement ». Iels utilisent Parler, Speakly, Thedonald.win, 8kun et plein d’autres forums et médias sociaux de ce type. Et c’est ensuite sur ces plateformes, et sur facebook et twitter et instagram qu’iels vont publier toutes leurs photos, vidéos et réflexions sur ce qu’iels ont réussi à faire. Une journaliste indépendante qui décortiquait les images provenant du Capitole faisait remarquer que tout le monde, presque sans exception, ne faisait que produire du matériel pour les médias sociaux. C’est un mouvement qui vient d’internet. Pour beaucoup, par exemple pour toutes ces personnes qui sont tombées dans le puit sans fond de QAnon et qui ont vu leurs relations réelles se détériorer plus elles s’enfonçaient dans une réalité alternative, internet est leur lieu d’appartenance, leur source d’information, leur seul réseau social.

Police

Un policier de DC a affirmer sur Facebook qu’il y avait plusieurs militaires et policiers en congé (off-duty) qui participaient à l’assaut. Il affirme que ceux-ci montrait leurs badges et identifications aux policiers en service alors qu’ils tentaient d’envahir la Capitole. La ville de Seattle investigue en ce moment sur la participation de deux de ses flics à l’événement. Si plusieurs vidéos montrent des affrontements entre des policiers et des supporteurs de Trump, plusieurs autres montrent très peu de résistance de la part des policiers. On verra un policier prendre un selfie avec quelqu’un, d’autres se promener doucement à travers la foule à l’intérieur du bâtiment, un autre tenir la main de quelqu’un alors qu’elle descend les marches de l’escalier à la sortie du bâtiment. Une journaliste indépendante présente sur les lieux s’étonnera aussi de la faiblesse du poivre utilisé contre elle. « Ça m’a à peine amené les larmes aux yeux ».

Plus d’infos :

Si vous voulez plus d’infos/d’analyses sur les événements, je vous invite à lire Crimethinc, Marc-André Argentino et Robert Evans (ainsi que le texte qu’il a écrit le 5 janvier sur ce qui s’en venait).

Canada

Mais je vous invite aussi à lire l’excellent texte d’Elizabeth Simons et de Peter Smith du Canadian Anti-Hate Network sur l’état de la situation au Canada. On nous y rappelle qu’il y a énormément de canadien-nes sur les mêmes forums de droite où s’organisent les gens qui ont envahi le Capitole. Qu’Iels veulent faire la même chose au Canada. Que plusieurs des pires propagandistes d’extrême-droite sont canadien-nes. Notons aussi que QAnon est très populaire de ce côté-ci de la frontière. Que les deux plus populaires personnalités de QAnon francophones sont des québécois. Qu’il y a plein de symboles de QAnon dans les manifs anti-masques au Québec. Pour plus de détails sur le paysage d’extrême-droite au Québec en ce moment, je vous suggère le texte de Xavier Camus parut en août dernier.

Je voudrais conclure en vous invitant encore une fois à discuter de ces sujets avec vos ami-es, à prendre au sérieux QAnon, les anti-masques/anti-vaccins, les « patriotes » et les groupes d’extrême-droite qui s’attachent et se mélangent à ces gens.

Il va sûrement y avoir énormément plus de polices et de militaires vraiment mieux préparés, mais les gens qui ont envahi le Capitole organise quand même un autre événement le 20 janvier, pour l’inauguration de Biden. C’est appelé la « Million Militias March ». Sur Proud Boys Uncensored, un sondage a été fait : « Do you want total war? », lors de la capture d’image hier soir, 4849 personnes avaient voté et 80% ont répondu « yes ».




Source: Contrepoints.media