Novembre 27, 2017
Par Indymedia Bruxsel
31 visites

par F Dupuis-Déri – Global

|

Depuis quelques années, de nouveaux partis de gauche, aussi bien Syriza en Grèce que Podemos en Espagne que Québec solidaire au Québec, prétendent qu’il faut un débouché politique aux mouvements sociaux. En Espagne, par exemple, il y aurait un « Podemos qui proteste », soit la mobilisation de la rue, et un « Podemos qui gagne », soit le parti politique des urnes. Se rejoue ici l’opposition entre parlementaristes et antiparlementaristes, qui traverse l’histoire des mouvements progressistes et (…)




Source: