Sur les 33 listes pour les élections européennes, 7 listes qu’on peut classer à l’extrême droite/droite extrême :

liste 2 « UNE FRANCE ROYALE AU CŒUR DE L’EUROPE »
constitués de militants du parti l’Alliance Royale, hostiles à la République.

liste 3 « LA LIGNE CLAIRE »
menée par le chantre du « grand remplacement » Renaud Camus et composée majoritairement de militants du SIEL, d’une « gilet jaune » très médiatisée, d’un militant
de génération identitaire et d’une militante du Parti de la France.

liste 7 « ENSEMBLE PATRIOTES ET GILETS JAUNES : POUR LA FRANCE, SORTONS DE L’UNION EUROPÉENNE! »
menée par Florian Philippot, composée d’anciens militants du Front National et quelques Gilets Jaunes.

liste 10 « LISTE DE LA RECONQUÊTE »
menée par le militant nationaliste Vincent Vauclin (Rouennais), composée de militants du Parti de la France, d’anciens du Front National,
des militants de la Dissidence Française mais également plusieurs personnes membres d’associations
(dont certaines ayant été dissoutes à cause de leur dangerosité) se réclamant de l’idéologie néo-nazie.

liste 15 « LE COURAGE DE DÉFENDRE LES FRANÇAIS AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN. DEBOUT LA FRANCE ! – CNIP »
menée par Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France.

liste 20 « ENSEMBLE POUR LE FREXIT »
menée par François Asselineau et soutenue par son parti anti-européen l’UPR.

liste 23 « PRENEZ LE POUVOIR, LISTE SOUTENUE PAR MARINE LE PEN »
menée par Jordan Bardella et soutenue par le Rassemblement national.


Article publié le 07 Mai 2019 sur Raslfrontrouen.com