Janvier 5, 2018
Par Union Syndicale Solidaires
266 visites


Les tempêtes se succèdent, l’État doit réagir.

En ce début d’année, des épisodes climatiques extrêmement violents ravagent le territoire. Les dégâts agricoles sont importants dans de nombreuses régions. Plus de 225 000 foyers étaient sans électricité hier. Dans ces moments difficiles, la Confédération paysanne tient à marquer sa solidarité avec les habitants et les paysans victimes de la tempête.

Les événements climatiques extrêmes se succèdent avec gravité. Ils sont la preuve qu’un changement de modèle est plus que jamais nécessaire pour faire face au réchauffement climatique. Par ailleurs, nous espérons que les compagnies d’assurance, qui augmentent toujours un peu plus leurs primes, sauront être humaines et efficaces.

Il faut que l’État sorte de son mutisme et apporte des solutions à toutes les paysannes et à tous les paysans. Plus que jamais un fonds de mutualisation, solidaire entre les filières, abondé par les paysans, l’aval et l’État doit être mis en place.




Source: