par PAT DE BOTUL le 18 mars 2016

El Khomri : répression à tout va

La police nationale a chargé hier les étudiants de la faculté de Tolbiac à Paris, les a traîné par terre, certains, le visage en sang. Les étudiants voulant quitter le site devaient le faire à visage découvert et étaient filmés par la police du capital.

A Besançon, très forte présence policière, genre provocatrice, et arrogance des chefs d’établissement devant les lycées et les facs en grève contre le projet de loi El Khomri.

A Perpignan, deux militant(e)s de la Fédération anarchistes (FA) ont été arrêté durant un rassemblement et ont fait plusieurs heures de Garde-à-vue (GAV), sous prétexte qu’ils avait fait des photos de flics agressant des manifestants.
Un camarade de la FA de Lorient nous rappelle que pour le procès d’un zadiste contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes au Tribunal de Nantes, un camarade avait été arrêté pour les mêmes raisons (dans le contexte de l’état d’urgence imposé par le gouvernement). Il a été poursuivi pour… “menaces de mort”, a fait 20 heures de GAV + prise d’ADN.

Rappel aux manifestants : en cas d’arrestation, il faut toujours dire : « je n’ai rien à déclarer ».

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …

1

le 19 mars 2016 17:55:56 par Biscotte

Valls a dû donner ses consignes de matamore : surtout bien montré à toute cette jeunesse inconsciente que le syndrome “Malik Oussekine” c’est pas pour ses flics de gôche… Il fait de plus en plus fureur à défaut d’être bon Aryen…