Janvier 22, 2021
Par Sans Nom
335 visites



[reçu par mail]

Attaque d’un lieu de rendez-vous nĂ©o-nazi
traduit de l’allemand de chronik, 12 janvier 2021

Au matin du 11.01.2021, nous avons attaquĂ© en tant que femmes le dit „Bulls Eye“, un bar facho Ă  Eisenach. Nous avons enjolivĂ© la façade grise et dĂ©posĂ© un engin explosif dans ses beaux yeux. Celui-ci a entre autre assurĂ© la destruction du stock derriĂšre le bar. MĂȘme si cet endroit a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© la cible d’attaques par le passĂ©, il est pour nous un objectif qui a toujours mĂ©ritĂ© d’ĂȘtre attaquĂ©, comme tout autre lieu de repli de nazis. Ils ne doivent jamais reposer en paix, mais en permanence avoir peur pour les lieux oĂč ils se meuvent, oĂč ils vivent et diffusent leurs idĂ©aux. Au cours des derniers mois nous avons particuliĂšrement vu avec le corona Ă  quel point il est et il reste important de combattre continuellement les idĂ©es fascistes et de ne pas les laisser prospĂ©rer.

Souvent, une image est donnĂ©e par les mĂ©dias, chez les flics, mais aussi en interne, d’un milieu d’extrĂȘme-gauche majoritairement masculin dans lesquels des personnes FLINTA* [femmes, lesbiennes, inter-sexe, non-binaires, trans, asexuelles] soit n’ont aucune place, soit doivent se battre pour en avoir une. Dans des actions comme celle-ci, elles prennent souvent une place inhabituelle, presque prĂ©destinĂ©e, ce Ă  quoi nous souhaitons opposer quelque chose. Nous, personnes FLINTA*, ne sommes pas  isolĂ©es ou absentes des actions. Nous sommes lĂ  et nous sommes combatives, CĂŽte Ă  cĂŽte avec nos compagnon-n-es. Nous n’allons pas cesser de nous associer en toute autonomie et de nous renforcer mutuellement, pour toucher nos ennemis lĂ  oĂč ça leur fait mal, et oĂč, comme ici, ils veulent probablement passer aussi „simplement une soirĂ©e de dĂ©tente“. Mais pas avec nous, nous ne leur accordons justement pas ces soirĂ©es !

Associez-vous et combattez le fascisme et le patriarcat !
Fight Nazis Everyday !

D’aprĂšs la presse :

Un attentat a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© dans un bar du milieu d’extrĂȘme-droite Ă  Eisenach. Selon les dĂ©clarations de la police, lundi matin tĂŽt, des charges explosives ont explosĂ© devant et dans le bĂątiment. La maison et une voiture auraient Ă©tĂ© endommagĂ©es.
Un tag au contenu politique aurait Ă©tĂ© tracĂ© sur la la façade : „Fight Nazis Every Day“, ainsi qu’un sigle fĂ©ministe. Selon la police, personne n’a Ă©tĂ© blessĂ©. De l’acide butyrique aurait aussi Ă©tĂ© versĂ© Ă  l’intĂ©rieur du local laissant une odeur fort dĂ©sagrĂ©able.
Des membres du parlement de Thuringe ont condamnĂ© l’attaque. L’élu CDU Raymond Walk voit par exemple dans cette attaque „une nouvelle Ă©tape dans l’escalade de la violence“. De tels actes reprĂ©senteraient une menace particuliĂšre pour l’ordre fondamental dĂ©mocratique a affirmĂ© l’expert de l’IntĂ©rieur. Le porte-parole pour la politique intĂ©rieure de la fraction FDP du Parlement fĂ©dĂ©ral, Dirk Bergner, a dĂ©clarĂ© Ă  propos de l’attentat, que celui-ci montrerait Ă  quel point la culture politique est de plus en plus menacĂ©e. „MĂȘme si d’autres conceptions et positions politiques semblent tout-Ă -fait insupportables, cela ne justifie aucune violence.“ Il faudrait en rester au monopole de la violence de l’État.
En octobre 2019, le bar ouvert Ă  l’époque avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© pris d’assaut. Selon la description du parquet Ă  Karlsruhe, 16 personnes encagoulĂ©es avaient alors fait irruption




Source: Sansnom.noblogs.org