En réaction aux informations selon lesquelles l’ancien président égyptien Mohamed Morsi est mort en détention le 17 juin 2019, Magdalena Mughrabi, directrice adjointe pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré :

« Les autorités égyptiennes doivent sans attendre ordonner une enquête impartiale, approfondie et transparente sur les circonstances de sa mort, ainsi que sur ses conditions de détention et sur son accès à des soins médicaux. « 

[…]

>> Égypte. Il faut ordonner une enquête immédiate sur la mort de l’ancien président Mohamed Morsi

Article publié le 19 juin 2019


Article publié le 19 Juin 2019 sur Solidaires.org