Avril 6, 2021
Par Rapports De Force
193 visites


Mars 2020, les professeurs sommés de pratiquer séance tenante l’enseignement à distance s’arrachent les cheveux. Malgré le « on est prêt » de leur ministre Jean-Michel Blanquer, les espaces numériques de travail (ENT) de l’Éducation nationale ou des collectivités territoriales saturent, plantent et sont inaccessibles. Noyés sous un afflux de connexions. Un an plus tard, bis repetita.

Pour la première journée d’école à la maison ce mardi 6 avril, les serveurs gérant les ENT de plusieurs régions sont aux abonnés absents. Les messages affluent sur Twitter pour signaler leur indisponibilité. Ainsi, la classe virtuelle du CNED ne fonctionne pas, signale le syndicat SUD éducation. Pas plus que les ENT de la région Île-de-France, annonce la CGT Educ’Action du département des Yvelines. Des informations identiques en direction des syndicats de la FSU s’accumulent. Les régions Grand-Est, Hauts-de-France et Normandie sont particulièrement concernées. Mais elles ne sont pas les seules : des outils inaccessibles sont aussi signalés à Rennes, Dijon, Nîmes, Poitiers.

Avec pour résultat que comme l’an dernier, profs, élèves et parents doivent se débrouiller pour l’éducation à distance. Et pour certains d’entre eux, se tourner vers d’autres outils offerts par les GAFAM. Eux sont prêts, mais évidemment ne garantissent pas l’absence de collecte de données des élèves.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Let’s block ads! (Why?)




Source: Rapportsdeforce.fr