Pour fêter ses deux ans l’équipe du Local vous invité le 15 juin dés 13h pour sa grande fête d’anniversaire. C’est l’occasion de venir nous rencontrer, de venir prendre des nouvelles du lieu et des gens qui s’en occupe, de venir découvrir comment rejoindre l’équipe d’organisation et bien sur de venir nous soutenir.


Ce que l’on peut vous dire du programme pour le moment :

Il y aura une cantine le Midi ( galette ) et le soir ( Pizza )

Il y a aura des concerts dans la rue : Un concert de Swing avec atelier de dance l’aprés midi, et un concert de Foro et une Boum pour finir en beauté

Il y aura des moment de discussion :

Juliette Rousseau viendra discuter avec nous autour de sont livre Lutter ensemble


« Ce livre n’est pas un livre de théorie politique, mais un livre de pratiques de lutte. Il répond à une urgence : celle d’apprendre à nous organiser pour faire face à ce qui est déjà là, à créer des solidarités entre personnes subissant différentes oppressions, à articuler nos espaces sans entamer nos autonomies, à nouer d’autres complicités. Ce dont il s’agit finalement, c’est de transformer les possibles de ce que l’on est socialement en outils de lutte : une lutte qui consiste à la fois à attaquer le monde normé et oppressif tel qu’il est, et à composer collectivement une préfiguration de ce qu’il pourrait être. Ce livre invoque la puissance transformatrice dont les luttes sont parfois capables. »

Deux camarades du collectif de traduction viendront nous présenter deux nouvelles sorties des éditions Entremonde

Domination et sabotage d’Antonio Negri


et

Mai 68 en France de Sergio Bologna et Giairo Daghini


Leur venue sera l’occasion d’en apprendre plus sur la phase révolutionnaire de l’Italie des années 70, de discuter des apport théorique de l’autonomie ouvrière et de questionner ses apport au regard de l’actualité du mouvement sociale en France de ces derniers mois.

D’autres choses sont encore en préparation. On vous en dit plus bientôt mais vous pouvez dés maintenant vous pouvez réserver votre 15 Juin.

Le local, c’est quoi ?



Le Local, c’est un lieu d’activités , un lieu de quartier, un lieu de rencontres, un lieu de réunions, un lieu d’organisation et de luttes.

Autogéré , le Local est animé par une équipe bénévole, reposant seulement sur l’engagement de chacun.e.

Autogéré, le Local ne reçoit aucune subvention et fonctionne en autofinancement .

Autogéré.es, nous souhaitons faire vivre un lieu ouvert, accueillant et solidaire, qui s’inscrit dans la critique sociale et le mouvement des luttes pour l’émancipation .

Nous souhaitons porter une attention particulière aux différents rapports de dominations et à leurs articulations, qu’ils prennent la forme de rapports structurels ou inter-individuels, en cherchant autant que possible à éviter qu’ils soient reproduits au sein du Local.

[DZ] 15 juin Le Local Espace Autogéré fête ses deux ans… – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Une petite histoire du lieu

Nous sommes en décembre 2016 : l’état d’urgence est proclamé en France.

De notre bout du Finistère, on se demande, à quelques un.e.s, ce qu’on pourrait bien faire : pourquoi pas tenir des tables d’infos ? Alors, on se retrouve plusieurs fois sur le marché, pour discuter, diffuser des textes qui nous ont plu, se rencontrer et même parfois, partager un repas. Et puis, l’état d’urgence accentue la répression : nous ressentons le besoin d’organiser des événements de soutien. Nous nous retrouvons donc parfois à l’Ivraie mais l’envie d’avoir un lieu pour s’organiser fait son chemin.

Alors de réunion en réunion, de visites de pas-de-portes en visites de pas-de-portes, on pose nos cartons vides de matos mais plein d’idées au 5 rue Sébastien Velly, en pleine

période d’élections présidentielles 2017. Parce que les copains et copines de Vos gueules les mouettes avaient aussi l’envie de trouver un local en dur, on fait le voyage ensemble !

Le local : un lieu ouvert

Si vous avez envie de recevoir les infos et la programmation du Local (cela représente environ deux mails par mois) vous pouvez vous inscrire sur le cahier de contacts posé sur le bar ou nous envoyer un mail à [email protected]

Tout le monde est bienvenu dans ce lieu : notre objectif premier était d’en faire un lieu public, que chacun.e puisse s’approprier et s’y sentir bien. Par contre, nos potes relous, on peut les laisser dehors : parce que les rapports de domination existent un peu partout autour de nous, on a envie d’avoir un lieu dans lequel ils ne se reproduisent pas, ou au moins,

se questionnent.

Nous défendons et tentons de pratiquer une culture de l’attention, de l’écoute, de l’ouverture à recevoir des demandes liées à des besoins spécifiques (ex:aménagement d’espaces, pauses…). On sait qu’aucun espace ne sera jamais totalement confortable pour toutes et tous, qu’aucun espace ne sera totalement inclusif mais on souhaite que tout le monde y porte attention.

Et aussi, parce qu’on veut que ce lieu soit ouvert au plus grand nombre et qu’il soit appropriable et agréable pour les personnes qui en franchissent la porte, on considère que l’accueil doit prendre une place essentielle. Et puis, comme ce lieu est un lieu collectif, on considère que chaque personne qui s’y sent bien peut participer à l’accueil : en bref,on imagine que ce n’est pas une tâche dont une personne est désignée comme responsable, maisplutôt que chacune des personnes présentes est attentive et en veille à ce qu’il se passe.

Dans ce lieu a minima et dans tous a maxima !

Aujourd’hui rue Velly, demain le monde !

Qui peut proposer une activité ?

Toute personne, collectif et/ou association peut proposer une activité gratuite ou à prix libre. Les recettes ne doivent pas constituer une rémunération individuelle des organisateurices de ces ateliers. Par contre, les investissements faits pour ces ateliers peuvent être remboursés, ainsi que les défraiements de personnes qui viendraient de loin. Les recettes générées peuvent aussi soutenir des luttes ou des projets collectifs.

Le local accueille des ateliers publics ouverts à toustes mais pas que. Il est aussi possible d’y faire des réunions et/ou ateliers internes aux collectifs/associations.

L’équipe investie dans la gestion du lieu prend ensuite le temps de discuter des

propositions et d’y répondre.


Concrètement le Local c’est deux ans d’atelier gratuit ou a prix libre ( Langue, Choral, Tissage, Lecture collective…)

Deux ans de soirée de soutien et de présentation de lutte et de résistance…

Deux ans de rencontre avec des auteur.e.s ou collectifs autour d’un livre, d’une brochure, d’une pièce sonore…

Deux ans de fête, de karaoké, de scène ouverte et de cantine…


Article publié le 29 Mai 2019 sur Bourrasque-info.org