Depuis l’aéroport de Pointe-à-Pitre, à la fin de sa visite bien médiatique sur les débris des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ravagées par l’ouragan Irma, mais laissées sans assistance depuis une semaine, Emmanuel Macron exulte : les JO à Paris en 2024 c’est « une formidable reconnaissance de la France» et « cette victoire, c’est la France ». Bref, voilà le vieux rêve de la grandeur de la mère patrie en marche ! A la hauteur de ce regain nationaliste un budget tout aussi claironnant : 7 milliards dont 1.5 milliard (seulement !) seront sortis de la poche du contribuable avec promesse de ne pas dépasser le budget bien sur. Mais déjà les dépenses vont bon train, car rien n’est trop grand : 1.5 million d’euros sont déjà consumé pour le simple déplacement à Lima de la délégation française (entre 250 et 300 personnes) en six jours : avion spécialement affrété, hôtels cinq étoiles, restaurants… et visite humanitaire dans un quartier pauvre bien sur, ça va de soi.

Bref, la France victorieuse mérite bien ce déploiement de luxe, payé pour moitié par les contribuables français, histoire de les faire participer à la fête. Qu’importe ! On promet des retombées économiques, des emplois, mot magique qui fait tout pardonner. Pourtant on se demande bien quels types d’emplois peuvent être créés pour un événement de 15 jours, si ce n’est des contrats de courte durée dans l’événementiel. Les retombées économiques elles aussi sont très relatives et il faudra certainement diviser par trois l’évaluation officielle des retombées attendues, conseillent les experts avec lucidité. Enfin, ne soyons pas mesquin, le prestige patriotique n’a pas de prix…

D’ailleurs, on peut voir comment on pare soigneusement l’événement de toutes les vertus. Les JO à Paris seront « verts », mais sans compter les pics de pollution sans précédent déjà annoncés par l’afflux de visiteurs et spectateurs. Les JO seront accessibles et en cela ils s’imposent comme un formidable outil d’intégration des handicapés. Les JO 2024 seront aussi civiques ! Car « Défendre les valeurs de l’olympisme c’est aussi œuvrer pour plus d’équilibre, plus de multiculturalisme » nous dit Macron et voici les JO devenus un outil de mixité sociale missionné pour réconcilier la communauté française, là où d’autres ont échoué comme  l’Éducation Nationale! Les JO vendent du rêve, nous l’avons bien compris et c’est d’ailleurs là peut être même tout le résumé de l’affaire…