Mars 20, 2018
Par Contretemps
337 visites


Le processus d’industrialisation rapide que les pays en développement ont connu ces cinquante dernières années a eu, pour leurs travailleurs, des conséquences très ambivalentes. D’une part, il a entraîné dans beaucoup de régions des taux de croissance qui dépassent ceux des XIXe et XXe siècles ; cette croissance rapide a, d’autre part, été accompagnée par des régimes caractérisés par l’exclusion politique des travailleurs ou simplement par leur brutale répression. Les cas de l’Amérique Latine ou de l’est de l’Asie pendant les années 1960 et 1970 nous en fournissent des exemples douloureux. À cet égard, les travailleurs indiens semblent avoir joui d’une position un peu plus favorable que leurs homologues. Les taux de croissance en Inde depuis la décolonisation ont été, de façon constante, plus élevés que durant l’époque coloniale ; en outre, à l’exception d’un court intervalle entre 1975 et 1977, la classe ouvrière indienne a, depuis plus de cinquante ans, bénéficié de tout l’éventail des droits démocratiques.




Source: