la police mutile, les mutin-e-s crêvent les yeux de son maitre !

Depuis février, le compte “Watching Nantes” a débarqué sur twitter en proposant, par l’intermediaire d’un bot, de donner instantanément des images issues de la video surveillance nantaise. Le truc c’est qu’en fait… ni la présentation du compte ni son tweet épinglé ne donnent le lien vers le site qui permet de connaitre le numéro de chaque caméra nantaise, du coup déjà, à moins de bien connaitre le sujet, ça ne sert à personne… et c’est visiblement le cas puisque tous les tweets actuels semblent juste être une suite en mode automatique. La recherche des requetes le confirme

Quel intéret d’en parler ici ? Juste le fait que le compte se présente comme ça: “Fil Twitter de sensibilisation à la vidéo-surveillance à #Nantes : You are being watched. The government has a secret system: a machine that spies on you.” … Hou la la… enfin queqlu’un qui dénonce les abus de la télésurveillance et prend le relai de l’excellent projet Sous-surveillance.net ? Voir par ici la partie dévolue à Nantes (apparemment le lien vers l’application pour portables ne fonctionne plus, dommage !) et le flux des caméras  necropoliennes dévolues à la circulation (loin d’être les seules à servir pour la surveillance, voir le lien en fin d’article)

Bref, il semble que ce soit juste quelqu’un qui se fait mousser (ou cherche un emploi) : http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-qui-se-cache-derriere-le-compte-twitter-watchingnantes-18-03-2016-187565 et il ne dénonce en rien le projet de surveillance généralisée, pardon, de “videoprotection” annoncé en mars dans un silence retentissant : http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-videoprotection-un-centre-de-supervision-urbain-metropolitain-en-projet-18-03-2016-187564

  • “Presse Océan a pu consulter le marché d’étude, lancé lundi, pour « la création d’un centre de supervision urbain métropolitain ». Ce CSU, « polyvalent », devra intégrer « le plus possible les systèmes de vidéoprotection et surveillance existants et à l’étude ». Vidéosurveillance, gestion de l’espace public, de la circulation routière… L’objectif est de mettre en place un centre de supervision métropolitain à « compétence large », précise le document.
    « L’idée de ce marché d’étude est d’avoir un état des lieux des dispositifs existants ou en projets », explique Didier Fillion-Nicolet, directeur général sécurité et tranquillité publique à Nantes.”

Link_goUne vidéosurveillance en plein boom

Dans 73% des cas (contre 55 % dans l’enquête de 2010), les villes de France disposent d’un dispositif de vidéosurveillance. Le nombre de caméras installées sur la voie publique est de 49,8 en moyenne dans ces villes (25 dans la dernière enquête), ce qui démontre un doublement des efforts réalisés sur les cinq dernières années. Le budget qui est alloué à la vidéosurveillance est d’ailleurs considérable Source : http://infos.emploipublic.fr/metiers/les-secteurs-qui-recrutent/les-metiers-de-la-securite/polices-municipales-de-france-panorama/apm-82846/ Polices municipales de France : panorama DOSSIER : Les métiers de la sécurité (22/24), 12/10/2015

Link_goVoyeurisme 2.0 is watching you – émission sur nova

Les caméras nous envahissaient, nous envahissent et vont encore plus nous envahir. Alors en Angleterre on pouvait déjà être branché sur les caméras de surveillance pour dénoncer les voleurs avec l’Internet Eye, aux Etats-Unis ils installaient 4 000 caméras au niveau de la frontière mexicaine pour balancer ceux qui essaient de vivre le rêve à l’américaine… Et bientôt, il y aura des caméras PARTOUT ! Dans votre petit corps pour transmettre vos états de santé, et même dans vos toilettes pour vous dire “Attention ! Présence d’hémorroïdes de niveau 2 !” Le futur c’est maintenant