Mai 27, 2021
Par Rennes Info
328 visites


Le gouvernement a décidé de segmenter la distribution des 44 millions de plis électoraux en 15 lots géographiques et de faire un appel d’offre commercial pour une durée de 4 ans. C’est ce qui est mis en oeuvre pour la distribution des plis électoraux des prochaines élections régionales et départementales

Le gouvernement veut seulement de faire croire à la concurrence entre opérateurs postaux. Or il n’y a qu’un opérateur national, La Poste ! Il y a certes un autre opérateur, Adrexo, qui est spécialisé dans la distribution de la publicité et qui est loin de couvrir l’ensemble du pays

Sur ces 15 lots régionaux, le gouvernement a décidé d’en attribuer 7 à Adrexo : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne France Comté, Centre-Val de Loire, Grand Est, Hauts de France, Normandie et Pays de la Loire.

Pourtant, nous constatons que le groupe Hopps, (Adrexo) est depuis l’été 2019 au bord du dépôt de bilan. Il a cumulé 130 millions de pertes en trois ans et il a 23 millions d’euros de dettes Urssaf et TVA pour 540 millions d’euros de chiffre d’affaires….

Pour Bercy et Bruno Lemaire, il faut renflouer coûte que coûte Adrexo et ses dirigeants en leur attribuant les sommes importantes de la distribution des plis électoraux…

Or, Adrexo est dans l’incapacité d’assurer ce travail avec 17 000 salariés à temps partiels !!

Déjà, depuis janvier 2021, Adrexo est dans l’incapacité de distribuer la publicité. Les dirigeants de La Poste et ceux d’Adrexo ont signé une convention pour que ce soit les facteurs de La Poste qui distribuent cette pub « Adrexo » !!!!

Pour les plis électoraux dont la distribution a été confiée à La Poste (notamment en Bretagne), l’organisation mise en place est source de pagaille, particulièrement pour le deuxième tour.

En effet, la direction annonce déjà aux facteurs qu’ils devront stopper la distribution des lettres et colis les 25 et 26 juin 2021 pour faire passer en priorité la propagande électorale.

Nous sommes donc dans l’obligation de prévenir les usagers de cette inadmissible façon de procéder. Pourquoi arrêter la distribution des lettres et colis pour distribuer les plis électoraux ?? Pour éviter de payer des heures supplémentaires aux facteurs pour ce travail supplémentaire alors que la direction de La Poste touche plusieurs dizaines de millions d’euros pour le traitement des plis électoraux.

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine tient à protester contre cette pagaille organisée.

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine exige le respect de l’électeur et le respect du facteur en rémunérant ce travail supplémentaire.

Rennes le 27 mai 2021

SUD-PTT D’Ille et Vilaine




Source: Rennes-info.org