Disparition de Rose-Marie, figure de l’aide aux exilé-es à Tours

Ce matin du 13 février, les exilés arrivés à Tours pour y chercher asile et protection sont orphelins. Rose-Marie, qui les accueillait inconditionnellement dans ce local si précaire de l’association Chrétiens-Migrants, a rendu son dernier soupir. Leurs larmes sont à la mesure de ce qu’elle était pour eux

La veille elle était encore présente recevant, préparant un dossier, conseillant l’un ou l’autre en vue de son séjour chez nous, mais surtout lui trouvant dans l’urgence un abri pour la nuit… Elle est partie le jour de ses 82 ans, toujours fidèle à la tâche qu’elle s’était fixée et qui l’engageait , chaque jour, de 9 heures du matin à 21 heures le soir, car elle ne supportait pas qu’un seul homme, qu’une seule femme, qu’un seul enfant soit obligé de dormir dehors.

Elle qui résistait à toutes les tempêtes elle s’est abattue comme un chêne et cela nous laisse sidérés nous aussi qui l’accompagnons depuis plus de 20 ans. Vous qui l’avez connue, vous qu’elle a soutenus, pensez à elle.

Nous vous invitons à participer vendredi 14 février à 18 heures à un hommage qui lui sera rendu devant les locaux de Chrétiens-Migrants (4 allée de Luynes, Tours).

Chrétiens Migrants


Article publié le 13 Fév 2020 sur Larotative.info