Janvier 2, 2022
Par Paris Luttes
235 visites

En octobre 2021, le squat Le marbré à Montreuil a connu une période d’expulsabilité (les flics pouvaient légalement intervenir pour expulser le squat, ce qui n’est plus le cas depuis le début de la trêve hivernale, le 1er novembre 2021). Durant cette période, beaucoup de personnes sexisées (et souvent plus jeunes) sont venues participer à la défense du lieu. Ces personnes ont visibilisé des dynamiques agistes et/ou sexistes qui existaient dans le lieu pendant cette période, ce qui a fait échos à des dynamiques d’oppressions qui existent depuis l’ouverture du Marbré mais aussi dans d’autres espaces militants.

Suite à plusieurs discussions, le constat a été posé que la question du soin a été très peu portée en tant que perspective politique au Marbré alors qu’elle pourrait être une piste de réponse collective aux dynamiques d’oppressions qui existent dans les milieux que nous traversons.

Qu’est-ce que je produit chez l’autre ? Quelle violence je peux lui renvoyer par mes comportements ? Pour quelles raisons pouvons-nous avoir envie parfois de fuir nos espaces ? Comment peut-on gérer collectivement la violence de ce monde, qui nous touche de différentes manières et à différentes intensités ? Comment ne pas tomber dans des solutions individualisantes qui dépendent de nos privilèges ?

Voici quelques questions auxquelles nous voudrions réfléchir collectivement afin de sortir cette question du soin du domaine affinitaire.

Nous voulons nous poser ces questions pour rendre nos milieux habitables.

La soirée continuera avec un atelier pizzas qu’on pourra déguster tous.tes ensemble !

Venez nombreux.ses au 39 rue des deux communes à Montreuil le 8 janvier à 15h !




Source: Paris-luttes.info