Dans ce contexte, on fait le constat de nos tendances à nous retrancher chacun dans nos bulles, par peur, par survie, ou par débrouille.

Cet isolement imposĂ© est un frein Ă  des potentielles solidaritĂ©s, aussi avec les personnes enfermĂ©es. Il nous empĂȘche de nous retrouver, de se donner de la force, de continuer de lutter…

On veut refuser l’accĂ©lĂ©ration et l’extension du contrĂŽle de nos vies, dans les lieux d’enfermement comme ailleurs. Le monde d’aujourd’hui est particuliĂšrement hostile, mais il n’est que la continuitĂ© de celui d’hier qui l’était dĂ©jĂ  bien trop. Et on refuse un retour Ă  la normale, tout comme leur adaptation PCR/QR CODE du monde d’aprĂšs !

Heureusement, certaines ne se sont pas empĂȘchĂ©es d’exprimer leur colĂšre. Des mutineries et actes de rĂ©sistances dans les prisons, dans des Centres Educatifs pour mineurs, dans les CRA. Mais aussi des formes de solidaritĂ© et de rĂ©volte hors des murs. Ces bouffĂ©es d’oxygĂšne nous rĂ©jouissent et nous inspirent.

Y aurait plein de choses Ă  discuter. Pour cette fois on voudrait se poser ensemble ces questions :

Qu’est ce que cette pĂ©riode est venue changer dans les conditions d’enfermement ? Comment continuer Ă  se montrer solidaire des personnes enfermĂ©es, d’autant plus dans cette pĂ©riode qui a rendu des conditions de vie dĂ©jĂ  horribles encore plus trash ? Comment refuser la normalisation de mesures prĂ©sentĂ©es comme exceptionnelles jusqu’à prĂ©sent ?

On propose de se retrouver :Le Dimanche 16 Mai Ă  16h au parc de la Salade.

(38 avenue de Fronton. Metro BarriĂšre de Paris)




Source: Iaata.info