Octobre 26, 2020
Par Marseille Infos Autonomes
25 visites


🎃 Programme

13h30 Déjeuner

15h30 Discussion avec des membres de Campagne in lotta

⚠️ IMPORTANT ⚠️

📍 Merci de venir avec vos masques et votre propre gel hydro alcoolique.

📍 Pour celleux qui préfèreraient ne pas déjeuner à table pour des raisons de contamination, il y aura la possibilité de prendre son repas à emporter.

➰ Pour en savoir plus sur le collectif Campagne in lotta : https://campagneinlotta.org/

Né en 2011 après deux moments de lutte auto-organisée, la révolte de Rosarno (janvier 2010) et la grève de Nardo’ (août 2011), ce parcours côtoie d’autres expériences de lutte, notamment celle des travailleurs du secteur de la logistique. Au fil des ans, le réseau est resté au côté des travailleurs et travailleuses des zones de Foggia (Pouilles), Saluzzo (Piémont), de la Piana di Gioia Tauro (Calabre).

Dans ces lieux, les personnes se sont auto-organisées dans un parcours de lutte important et déterminé, pour obtenir des maisons, des papiers, des contrats réguliers de travail. Cela, en descendant dans les rues, en se mettant en grève, en bloquant les routes et les usines.

Leur courage a permis d’obtenir d’importantes victoires, mais la répression s’acharne et essaie de les réduire au silence. Les lois sur l’immigration et la sécurité de Salvini, en continuité avec ceux qui l’ont précédés (peu importe si de droite ou de gauche), ne font qu’empirer la situation pour ceux et celles qui luttent : amendes immenses et peines de prison de plus en plus dures dans le cas de blocages de routes et d’entrave au service public – des outils de lutte qui, comme par hasard, sont propres aux plus exploité.e.s.

Plusieurs copains et copines de Campagne in lotta, italien.ne.s et immigré.e.s, subissent aujourd’hui plusieurs procès. Cette soirée de soutien servira à raconter leur lutte et à soutenir les frais liés à la répression. Soyons solidaires avec cette lutte nous concerne tous et toutes !”

➰ Pour en savoir plus sur la Caisse de solidarité La Lima : https://www.inventati.org/rete_evasioni/?p=2313

A l’heure où se multiplient les mesures répressives à l’encontre de tant de camarades et de toutes les personnes qui ne peuvent accepter “sereinement” les chaînes imposées par le pouvoir et qui sont reléguées en marge de ce système socio-économique, notre réponse est de renforcer nos pratiques de solidarité. Une solidarité active qu’on entend comme une expérience concrète et directe de complicité dans les luttes et contre la répression.

“La Lima” est donc un outil nécessaire à la fois pour apporter un soutien économique aux personnes touchées par la répression, qui prend différentes formes (emprisonnement, détention préventive, assignation à résidence, interdictions et obligations de résidence, décrets d’expulsion, etc). Nous sommes conscient.e.s que la caisse ne suffit pas elle seule, mais nous pensons néanmoins qu’elle peut et doit être reliée à d’autres pratiques visant à détruire les mécanismes de l’oppression.

L’intention de la caisse est de soutenir non seulement les camarades, mais aussi tous ceux.celles qui décident de se rebeller contre leur rôle de “bon citoyens”. Bien entendu, nous n’apporterons aucune forme de solidarité aux personnes et/ou aux actions fascistes, sexistes, homophobes, transphobes, racistes. La caisse doit se baser sur un principe de responsabilité collective : puisque parmi les intentions de l’ennemi se distingue la volonté de désintégrer, de fragmenter, d’isoler à travers les différents mécanismes répressifs, il est fondamental de répondre de manière unie et compacte.




Source: Mars-infos.org