« À la demande des agents des équipes paramédicales et médicales du SAMU, les syndicats CGT et CFDT du CHU, soutenus par l’Association des Médecins Urgentistes de France, ont déposé un préavis de grève reconductible à compter de vendredi. Les personnels craignent qu’une réorganisation des services ne conduise à une perte de savoir faire et de moyens humains expérimentés. »

Le syndicat départemental CFDT des Services de santé et des Services sociaux de Côte d’Or, et le syndicat CGT du CHU de Dijon ont déposé vendredi dernier un préavis de grève pour le vendredi 16 octobre.

L’objet de cette grève est d’apporter leur soutien aux personnels pré-hospitaliers des différents secteurs du SAMU 21 :

« Le secteur Pré-Hospitalier “SAMUSMUR” du CHU de Dijon riche de son expérience dans l’aide médicale urgente est un secteur multidisciplinaire qui répond parfaitement à ses missions de service public. Aujourd’hui il est constitué d’experts avec du personnel formé, diplômé et entrainé pouvant faire face à toutes situations sanitaires exceptionnelles. La très bonne gestion de la crice sanitaire COVID à Dijon, reconnue au niveau national, a démontré une nouvelle fois la qualité de ses professionnels.

Les syndicats CFDT et CGT dénoncent un remaniement de service pouvant entrainer :

  • Un dysfonctionnement majeur du Centre15 (SAMU), du SMUR et du CESU au quotidien.
  • Une désorganisation importante pendant la crise sanitaire.
  • Un départ imminent des ressources humaines internes, médicales et paramédicales.
  • Une fuite et une baisse des compétences.
  • Un sentiment d’injustice ressenti par le personnel qui ne veut pas désorganiser un service qui fonctionne très bien depuis un an.
  • Des troubles et risques prychosociaux importants, déjà ressentis, à l’annonce de ce changement. »

JPEG - 160.1 ko

Source : CGT CHU Dijon


Article publié le 17 Oct 2020 sur Dijoncter.info