Avril 6, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
196 visites


DIFFERENCE DE TRAITEMENT CONCERNANT LE MANAGEMENT AU SEIN D’UN POINT DE VENTE

Chaque jour, les collaborateurs SFR Distribution, en l’occurrence, les conseillers(ùres) se rendent sur le lieu de travail afin de gagner leur vie.

Mais il ne faut pas oublier qu’ils assurent aussi la pĂ©rennitĂ© de la sociĂ©tĂ©. Et ça, malheureusement, la direction n’a pas l’air d’avoir prise en compte cette donnĂ©e. En effet, les conditions de travail du personnel au sein d’un point de vente sont Ă  revoir.

Les points importants sont les méthodes de management utiliser par les managers et directeurs selon les structures, mais aussi les chefs de vente.

Nous allons vous détailler ici, les principaux éléments qui pour nous doivent changer.

1)Formation d’un collaborateur au sein d’un Point de Vente.

Lors du recrutement d’un conseiller de vente, sa bonne insertion n’est peu ou pas encadrĂ©e. Il y a des dĂ©faillances que l’on peut relever :

- Mise en place d’une formation ou d’un binĂŽme pour se familiariser aux produits ou outils de travail (VS, Fast, COL, Samba, Picasso, Temphoris etc..).

- Mettre en avant l’ensemble de la fiche de poste d’un « conseiller de vente Â», et Non pas uniquement la partie commerciale. Cela pourra amĂ©liorer l’autonomie

du conseiller, mais aussi sa productivitĂ© et donc, celle de l’entreprise.

2) Ventes.

Afin de faire des ventes en rĂšgles, la direction a mis en place un rĂšglement afin de se protĂ©ger elle-mĂȘme, mais aussi ses collaborateurs.

Cependant, le corps managĂ©rial au sein de la boutique Ă  oublier ce dĂ©tail :

- Autorisation par le N+1 / N+2 de piĂšces justificatives en dĂ©matĂ©rialisĂ©es ou en photocopies, sans pouvoir confirmer l’authenticitĂ© de ces derniĂšres.

- Incitations Ă  des techniques commerciales frauduleuses afin de gonfler les ventes : -rĂ©siliation/rĂ©ouverture Box

- mensonge par omission sur les conditions d’abonnement afin sĂ©duire le client (reprise mobile, frais d’ouverture de service box, conditions de souscription Ă  CANAL +, Assurances Mobiles etc..).

Toutes ces choses peuvent nuire Ă  l’image de la sociĂ©tĂ©, mais aussi aux collaborateurs au sein du point de vente. En effet, le conseiller risque un licenciement et entrainera ce dernier dans la prĂ©caritĂ©.

3) Traitement au cas par cas selon les performances commerciales du collaborateur.

Dans le commerce, les rĂ©sultats commerciaux sont importants pour la pĂ©rennitĂ© d’une sociĂ©tĂ© qui entraine par la suite, la bonne rĂ©munĂ©ration de ses diffĂ©rents collaborateurs.

Il n’en reste pas moins qu’un conseiller n’est pas un robot et que ses rĂ©sultats peuvent fluctuer. Malheureusement, la baisse de productivitĂ© peut engendrer un effet nĂ©faste sur le Management subi par les collaborateurs en dĂ©calĂ©s sur leurs rĂ©sultats.

a) Rùglement au sein d’un PDV.

- La diffĂ©rence de sanction concernant les retards oĂč certains seront sanctionnĂ©s et d’autres non. -Le planning des tĂąches oĂč le roulement n’est pas appliquĂ©, et les mĂȘme personnes Ă  chaque fois, gĂšrent la bonne tenue du magasin.

- Entretien hebdomadaire ou mensuel qui n’est pas respectĂ© ou bĂąclĂ©. Cela crĂ©e un problĂšme de communication avec le corps managĂšriale.

b) Augmentation de salaire.

- Pas d’explication concernant les conditions d’augmentation de salaire (problĂšme de transparence). -Non prise en compte du barĂšme. Trop souvent l’attribution d’une augmentation dĂ©pend des relations avec le manager, et non de l’implication du collaborateur au sein du point.de vente.

c) Pressionspsychologiques.

Travailler en devant réaliser des objectifs commerciaux peut amener une certaine pression psychologique. En effet, des résultats sont attendus, ce qui est normal.

Mais, quand ces derniers ne sont pas aux rendez-vous, les rĂ©actions de la hiĂ©rarchie sont disproportionnĂ©es et doivent ĂȘtre sanctionner :

- Rabaisser un conseiller devant le reste de ses collaborateurs.

- Mettre un individu au placard en lui donnant des tĂąches diffĂ©rentes de sa fiche de poste.

- Incitation explicite Ă  dĂ©missionner ou Ă  faire un abandon de poste.

- Entretien avec N+1/N+2/N+3 non remonter au service RH, ou avec une version totalement diffĂ©rente de la rĂ©alitĂ©.

Tous ces Ă©lĂ©ments citĂ©s prĂ©cĂ©demment, nuisent Ă  l’épanouissement de nos collĂšgues sur leur lieu de travail. C’est pourquoi nous alertons sur ces pratiques managĂ©riales plus que douteuses, et demandons des actions rapides.

SUD SFR Distribution, 7 rue Vicq d’Azir 75010 Paris

Mail : [email protected] Écrire depuis votre boite mail personnelle

Sabrina : 07 87 20 93 94

Arnaud : 06 51 11 57 59

Jason : 06 01 57 24 10

Audrey : 06 27 56 17 53

Igor : 06 43 35 54 01

RSS : 07 69 73 05 09




Source: Solidaires.org