Avril 22, 2020
Par Paris Luttes
194 visites

Le message appelait à se retrouver à 18h30 devant la Mairie de Montreuil, en soutien aux victimes de violences policières, dont toutes les nouvelles liées au confinement, et les habituelles dans les quartiers et les CRA [1].

On s’est retrouvé finalement à une centaine !

Certes il reste un peu de monde dans les rues à Montreuil, mais ça intriguait quand même les passant.e.s. D’autant plus que l’écartement plus ou moins maintenu entre les gens augmentait vraiment la visibilité !

On oublie pas les gens qui bossent mais pour celleux qui sortent peu ça faisait plaisir de se retrouver ! Du coup bonne ambiance et pas mal de slogans classiques, pour Zyed, Bouna et tous les meurtres de la police, les sans-paps qui galèrent dans les CRA malgré le Covid, contre l’état et ses chiens de garde, etc.

Vu qu’on était motiv et pas emmerdé.e.s par les keufs, on a décidé d’aller faire un tour devant le monop, où trois meufs en GJ qui avaient l’air infatigables gueulaient des slogans pour les hostos :

« Des masques, des gants ! Et hop tout ça, pour les hostos ! »

Il y a eu aussi des slogans en soutien aux galérien.ne.s qui bossent pour qu’on puisse croûter, envoyer des lettres d’insultes anonymes aux député.e.s et qu’on se noie pas dans nos poubelles, on les oublie pas non plus [2] !

Les GJ mènent à tout !

On a ensuite un peu traîné à Croix de Chav’, mais l’ambiance était pas trop au blocage (faut dire que pour les quelques bagnoles qui passaient…)

Spéciale dédicace à la nana à sa fenêtre qui pétait la forme, et a chanté « on est là » pendant au moins vingt minutes. C’est un slogan super cool à beugler le plus fort et le plus mal possible à plein mais ça renouvelle tout de l’entendre avec des trémolos travaillés !

Bizarrement dans tous les tutos de hipsters pour « booster sa créativité » en confinement ça manque d’atelier slogans…

Comme c’était cool de se balader un peu au soleil, en passant par des petites rues où il y avait parfois plein de gens à la fenêtre qui avaient l’air contentes de nous voir (l’animation du mois dans la rue piétonne !) on est même allé faire coucou aux Baras 138 rue de Stalingrad !

Ça chantait et ça dansait dans la rue, grosse ambiance et nique le confinement ! Avec une cagoule approuvée par le gouvernement, cte blague !

Tout ça en croisant deux pauvres voitures de keufs, qui se baladaient juste pour aller faire chier d’autres gens et ne nous ont pas calculé… Ça change ça fait plais’ ! Eux non plus ne sont plus habitués aux manifs faut croire !

Quelques slogans cools que j’avais jamais entendu avant :

Ouvrez les hôpitaux, fermez les comicos !

Le retour des Jours Heureux, dans ta gueule ! [3]

L’état tout court, c’est pas terrible, l’état d’urgence c’est encore pire !

Soutien à la Villeneuve-la-Garenne et aux autres, ni oubli ni pardon !

On se retrouve le premier mai !?




Source: Paris-luttes.info