Le centre pénitentiaire d’Orléans-Saran est désormais officiellement touché par l’épidémie de coronavirus. Deux détenus ont été testés positifs au Covid-19 le mercredi 25 mars, et ont été placés à l’écart, seuls en cellule, dans le quartier des nouveaux arrivants qui est désormais isolé du reste de la détention. Ils sont visités chaque jour par « l’unité sanitaire ». Depuis le 15 mars, plusieurs prisonniers présentant un état fiévreux ont été placés à l’isolement [1].

Le jeudi 26 mars, un surveillant de la prison d’Orléans-Saran est décédé. Il était confiné chez lui depuis quelques jours pour suspicion de Covid-19 mais n’avait pas été testé. Le ministère de la Justice n’a pas confirmé de lien entre ce décès et le nouveau coronavirus.

À la maison d’arrêt de Tours, un premier cas de Covid-19 a été confirmé ce samedi 28 mars [2]. Après avoir été hospitalisé, le détenu malade a réintégré la maison d’arrêt et a été placé à l’isolement. Ses deux co-détenus ont été placés en quarantaine.

D’après le recensement effectué par l’Observatoire international des prisons, des cas de Covid19 ont été confirmés dans les établissements suivant : La Santé, Amiens, Muret, les Baumettes, Orléans, Metz, Nanterre, Aiton, Villeneuve-lès-Maguelone, Rennes-Vezin, Fresnes.


Article publié le 28 Mar 2020 sur Larotative.info