[unable to retrieve full-text content]

Les Gilets jaunes n’ont (selon la légende qu’ils colportent et qu’entérinent les galo-gauchistes ) ni représentants, ni dirigeants, ni porte-parole. Par contre, il est difficile de nier qu’ils ont des partisans zélés, des avocats de tous les bords politiques voire des spécialistes des procès d’intention. Le texte suivant s’adresse à l’un d’eux, Jacques Wajzstejn, de la revue Temps critiques que j’appellerai de temps en temps simplement « (…)


Documents utiles


Article publié le 25 Nov 2019 sur Mondialisme.org