par Comité de Soutien aux Activistes Antispécistes – Locales

|
luttes pour l’égalité animale
,
contrôle social
,
prisons
,
répression judiciaire
,
Focus

Quatre militantEs, soupçonnéEs de dégradations et incendies sur commerces et restaurants spécistes, sont passéEs en comparution immédiate ce vendredi 8 février 2019, après avoir été arrêtéEs à leurs domiciles (portes fracturées par les forces de l’ordre et chatTEs présentEs sur place, laisséEs à l’abandon même si des proches ont pu s’occuper d’elleux) et gardéEs à vue jusqu’à 48h.

Le procureur a préferé criminaliser les prévénuEs plutôt que d’écouter leurs revendications politiques et il a requis 10 ans de prison (…)