Janvier 5, 2021
Par La Horde
475 visites


Le collectif d’artistes Grafica Nera a publiĂ©, pour cette nouvelle annĂ©e, une sĂ©rie de dessins antifascistes libres de droit, mis Ă  disposition de toutes celles et ceux qui veulent lutter contre l’extrĂȘme droite.

Le collectif avaient dĂ©jĂ  produit des dessins propres Ă  l’extrĂȘme droite italienne (une spĂ©cial dĂ©dicace au logo de « CaccaPound Â»), mais les derniers publiĂ©s sont plus facilement  utilisables par tou·te·s les antifascistes Ă  travers le monde.

Classique dans sa forme et les motifs choisis, leur rĂ©alisation est soignĂ©e, et motivĂ©e par une dĂ©marche politique expliquĂ© dans un texte (dont nous proposons une traduction ci-dessous) ; nous ne vous en proposons qu’un aperçu, les 21 images sont Ă  retrouver ici. Dans les mois Ă  venir, d’autres sĂ©ries d’illustrations devraient ĂȘtre disponibles.

En cette triste fin d’annĂ©e 2020, nous publions une premiĂšre sĂ©rie d’illustrations antifascistes. Dans les mois Ă  venir (si la covid le permet), nous rĂ©aliserons d’autres sĂ©ries d’illustrations du mĂȘme genre.
Le vieux virus du fascisme rĂ©apparaĂźt en Europe et en AmĂ©rique : un virus mutant qui a mal survĂ©cu Ă  1945, mais qui est toujours en circulation aujourd’hui et qui attend que les conditions soient Ă  nouveau rĂ©unies pour se propager largement et provoquer une pandĂ©mie. Un virus qui a su se renouveler au fil des dĂ©cennies, en dĂ©veloppant rĂ©cemment une variante particuliĂšrement perfide, rebaptisĂ©e « souverainetĂ© ».
La souverainetĂ© n’est rien d’autre qu’une opĂ©ration de rebranding politique: le mĂȘme vieux lisier fasciste remis sur le marchĂ© dans un nouvel emballage plus Ă©lĂ©gant et passe-partout ; d’anciens stĂ©rĂ©otypes antisĂ©mites et de vieilles thĂ©ories racistes repeints avec de nouveaux mots (et de nouveaux ennemis) pour les rendre plus prĂ©sentables aux yeux des gens ordinaires. En rĂ©sumĂ© : changez la forme pour mieux vĂ©hiculer la substance.
Les mouvements d’extrĂȘme droite ont toujours essayĂ© d’exploiter le potentiel irrationnel des mythes et des images pour pĂ©nĂ©trer l’inconscient des masses: des cĂ©rĂ©monies liturgiques des chemises noires aux rassemblements teutoniques de Nuremberg conçus avec une prĂ©cision maniaque par Goebbels ; des rĂ©fĂ©rences Ă  l’empire romain de Margherita Sarfatti Ă  l’iconographie des Nibelungen des SS ; des illustrations de propagande de Gino Boccasile aux revues satiriques de la «Voce della Fogna», sans oublier les Ă©checs graphiques les plus rĂ©cents des fascistes du troisiĂšme millĂ©naire.
Comme nous l’enseigne la trĂšs riche production graphique de la guerre civile espagnole, les images sont un outil puissant pour contrer la propagande de l’extrĂȘme droite. De toute Ă©vidence, personne n’a l’illusion de pouvoir faire tomber les organisations nĂ©o-fascistes avec du papier et de l’encre; mais le papier et l’encre ont aussi leur poids et affectent assez souvent la perception du phĂ©nomĂšne nĂ©o-fasciste.
Conscients que le virus du fascisme se transmet au moyen d’images, nous pensons qu’il est utile de le contrer aussi sur ce terrain. À cet Ă©gard, afin de ne pas gĂącher les longues journĂ©es de quarantaine, nous avons voulu contribuer aux luttes antifascistes en faisant ce que nous faisons de mieux.
Une vingtaine de graphiques haute rĂ©solution, totalement SANS BÉNÉFICE et SANS COPYRIGHT : librement utilisables pour enrichir le matĂ©riel imprimĂ© et numĂ©rique de leur activisme antifasciste.




Source: Lahorde.samizdat.net