Janvier 5, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
393 visites


Mercredi 30 décembre, des flics de la police nationale en uniforme ont déferlé vers 20h30 sur la boum qui avait lieu sur la Plaine. Cette descente avait été organisée en lien avec des médias. Des journalistes de France 3 PACA portant brassards de presse ont assisté à la poursuite des gentes dans les rues aux abord de la place, aux interpellations et aux contrôles d’identité.

Ici le lien du reportage de F3 PACA dans-lequel on ne voit que des flics, pas de personnes contrôlées. C’est à 2min05sec : France 3 PACA JT 12/13.

A priori l’un des flics pointait un flashball. Si des personnes pensent qu’il ne s’agit pas d’une brigade connue à Marseille, les backeux qui les accompagnaient étaient toutefois bien ceux qui nous épient et pourchassent habituellement en manif.

Lors de ces interpellations, de nouveaux moyens de répression ont été employés par les keufs. Suite aux contrôles d’identité, les flics ont effectué des recherches dans les fichiers de personnes recherchées. Ils ont également pris en photo les documents d’identité qui leur ont été présentés afin de vérifier directement, à l’aide de leurs smartphone, si les personnes étaient connues des services de police.

Une quinzaine de personnes ont été contrôlées et parfois fouillées ce soir là. A terme, une dizaine ont été verbalisées pour non respect du couvre-feu. La com de la préfecture de police parle de 19 amendes. D’autres PV vont peut-être être envoyés ces prochaines semaines.

Pendant les contrôles des keufs en uniforme sur la Plaine, les backeux coursaient d’autres gen.te.s aux alentours, notamment pour empêcher qu’illes se regroupent à nouveau et assistent aux interpellations des autres.

Ce coup de pression semble avoir été l’occasion pour les keufs de montrer à leurs complices journalistes leurs nouveaux matériels d’identification de personnes, mais aussi d’assurer la publicité de leurs actions de répression sous couvre-feu. Il s’agissait également d’un entraînement pour la répression de la soirée de réveillon du 31 décembre. Alors que des keufs contrôlaient encore des personnes sur la Plaine, des gradé.e.s, dont la préfète en personne, sont venus les féliciter en les estimant prêts pour le lendemain. Ici un article (la première photo montre la préfète de police du 13) : Soirée de la Saint-Sylvestre à Marseille : 800 policiers et gendarmes dans la rue et tolérance zéro

Les assauts des flics ne nous empêcheront pas de nous organiser pour nous rassembler et nous défendre collectivement. Contre le couvre-feu, continuons à danser !




Source: Mars-infos.org