Décembre 14, 2021
Par Paris Luttes
313 visites


Depuis le 15 novembre, 70 travailleurs sans-papiers du centre DPD du Coudray-Montceaux sont en grève et tiennent un piquet jour et nuit à l’entrée du site.

Ils sont organisés dans un Collectif de Travailleurs Sans Papiers de Vitry (CTSPV), celui qui avait mené une lutte au Chronopost d’Alfortville en 2019 et avait gagné la régularisation de 70 grévistes et soutiens au bout de 7 longs mois de lutte. Le même collectif qui vient d’obtenir 83 cerfas dans une lutte contre la boîte d’interim RSI à Genevilliers. Sur place ils sont soutenus par le syndicat Solidaires (notamment SUD Poste 91, Solidaires 91 et la fédération SUD PTT).

DPD personne connaît mais en gros c’est une filiale de la poste qui gère du tri de gros colis, et ça ressemble aux immenses hangars qu’on voit dans les pubs d’Amazon, le truc bien dystopique quoi.

Ça peut surprendre qu’une énorme boîte comme La Poste, entièrement détenue par l’État, ex-fonction publique, emploie autant de sans papiers dans ce centre. Enfin ça peut surprendre quelqu’un qui découvrirait les luttes de sans papiers comme c’est mon cas. Dans les faits c’est carrément devenu un business plan du groupe. Pour pouvoir faire ça discrètement ils passent pas de cascades de sous-traitance.

Par exemple dans ce cas précis, y’a La Poste, puis sa Filiale DPD, qui sous-traite à Derichebourg, qui sous-traite à Derichebourg interim. Au Chronopost d’Alfortville y’avait encore une couche de plus : La Poste -> Chronopost -> Essonne Mobilité -> Derichebourg Interim.. Le vrai casse tête auquel personne comprend rien.

Du coup la plupart des gars bossent sous alias, et ils reçoivent des textos de Derichebourg du style « besoin de 10 manutentionnaires entre 12h et 21h, répond à tel num si dispo ». Et c’est des missions à la journée sans contrat sans rien. Tu lèves le petit doigt ? Un texto t’informe de la fin de ta mission.

Et c’est comme ça partout. Dans tous les secteurs et toutes tâches que personne veut faire, tu trouveras ce genre de mécanismes pour faire bosser des sans-papiers, en dehors de tout droit du travail, dans des conditions qui ressemblent à celles du 19e. Dans le nettoyage, la gestion de déchets, sur les chantiers, le tri de gros colis. Et qui tu retrouves dans tous ces secteurs ? Derichebourg le champion de France de la sous-traitance et de l’esclavagisme moderne. Derichebourg qui refuse à chaque lutte de filer le moindre cerfa nécessaire à la régularisation.

Depuis quelques jours les camarades qui avaient gagné à Alfortville réinstallent leur piquet ! Deux luttes de sans papiers employés par la poste, du même collectif, soutenue par le même syndicat. Ces deux luttes commencent donc à se coordonner, et une première action commune est prévue.

Ce sera un rassemblement mercredi 15/12 à 11H devant le siège de DPD France, (11 rue Rene Jacques – 92130 Issy les moulineaux).

A priori il y aura aussi un cortège commun de ces trois luttes (DPD, Chronopost, RSI) à la manifestation antiraciste de samedi.

Autour des grévistes de DPD, un collectif de soutien s’est monté, composé de syndicats, assos et orgas politiques et il se réunit toutes les deux semaines les mercredis à 18h à la maison des syndicats d’Évry, et essaie d’organiser la solidarité concrète autour de cette lutte.

Comment on peut soutenir vous entends-je demander :

  • Venir causer et rapporter de la bouffe, des vêtements chauds ou autre sur le piquet (Chemin de Chevannes, Coudray-Montceaux, 91830). Ouais c’est à l’autre bout du monde tout à fait.
  • Venir aux différentes actions du collectif comme celle de mercredi matin.
  • Filer des ronds, soit sur cette cagnotte : https://www.cotizup.com/sanspapiersdpd soit par chèque à l’ordre SUD Poste 91, adresse Place du général de Gaulle, Évry village, 91000

Sur ce je vous dis à mercredi,

un soutien.




Source: Paris-luttes.info