Décembre 16, 2020
Par Actualités Sur Les CRA
271 visites


Durant les dernières semaines, dans le cadre de sa mission d’aide à l’exercice des droits au centre de rétention du Mesnil-Amelot, La Cimade a accompagné trois personnes ayant déclaré avoir subi des fouilles à nu par des policiers.

Aucun cadre légal ne permet de réaliser de telles fouilles dans les centres de rétention, ces pratiques n’étant juridiquement possibles qu’en prison où elles doivent demeurer exceptionnelles au regard de l’atteinte à la dignité qu’elles sont susceptibles de constituer.

A la demande de ces personnes, l’équipe d’intervenant.e.s juridiques de La Cimade les a aidées à exercer leurs droits. Chacune a immédiatement déposé plainte auprès du procureur de la République de Meaux, soit directement soit par l’intermédiaire d’un avocat. L’une des personnes a également réalisé un signalement auprès de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN).

En lien avec les personnes concernées, La Cimade a saisi la Défenseure Des Droits et la Contrôleure Générale des Lieux de Privation de Liberté. Elle a également informé les autorités locales de la police aux frontières ainsi que le ministère de l’Intérieur.

La Cimade demande que toute la lumière soit faite et que les décisions qui s’imposeraient soient prises.

Auteur: Admin_Ile_de_France




Source: Lacimade.org