Je suis infirmière scolaire contractuelle [1] à l’éducation nationale. Je ne mettrais pas de majuscule pour cette instance, ce pourrait être perçu comme marque de grandeur.

Comme partout en fRance, l’établissement dans lequel je travaille a fermé ses portes le 16 mars. Depuis, je suis confinée à domicile.

Pas grave pourrait-on penser, si je souhaite aider mes collègues hospitalières, il existe la réserve sanitaire : Une liste de volontaires, qualifiées dans les métiers médicaux et para-médicaux, mobilisables par le gouvernement et mobilisées ce 6 mars.

Suite à la fermeture des établissements [2], un syndicat d’infirmières scolaires a rappelé l’existence de cette réserve, les modalités d’inscription et le caractère libre de choix sans jugement d’en faire parti ou non.

Mais voilà, toute agente de la fonction publique, qu’elle soit titulaire ou contractuelle, doit consacrer l’intégralité de son activité professionnelle à son emploi. C’est-à-dire qu’elle ne peut avoir une autre activité pro en parallèle, sauf dérogation [3].

L’état d’urgence sanitaire et la mobilisation des réservistes ne faisant pas partie des dérogations prévues, être mobilisée réserviste à l’hôpital est considéré comme une deuxième activité.

Interdit.

Le recteur d’académie [4] et le préfet sont en mesure de faire une dérogation. À ce jour, aucun d’eux ne l’a fait.

Aujourd’hui j’ai reçu une lettre du recteur sur ma boite mail académique.

Il nous écrit, pleins de chaleur et de « gratitude », dans un « élan extraordinaire », vibrant de « la force et la fierté de notre institution » :

« L’alliance de toutes les forces vives qui composent notre service public de l’éducation, permet de faire front collectivement et de ne laisser personne au bord du chemin. Il n’est nulle volonté, nulle énergie qui ne doit être mise au service de cette cause commune. Aussi votre mobilisation ces prochains jours et ces prochaines semaines sera particulièrement précieuse. »

No comment.

Faut-il se mobiliser comme réserviste sanitaire ? Je ne sais pas et ce n’est pas le sujet.

Peut-on se mobiliser comme réservistes sanitaires ? Dans le cadre d’un contrat avec l’éducation nationale, non. C’est interdit. [5]


Article publié le 26 Mar 2020 sur Iaata.info