Juillet 31, 2022
Par Le Monde Libertaire
239 visites

La pensée politique de Guy Debord est devenue un champ d’études universitaires, quasiment panthéonisé depuis le versement de ses archives à la Bibliothèque nationale, ce qui a aussi permis l’accès aux chercheurs qui livrent dans la présente revue quelques résultats de leurs recherches.
Plusieurs th√®mes se r√©v√®lent √™tre particuli√®rement int√©ressants. D‚Äôabord sa critique de la soci√©t√© marchande qui ne se r√©sume pas au ¬ę spectacle ¬Ľ de cette derni√®re, mais qui porte √©galement sur l‚Äôali√©nation qu‚Äôelle g√©n√®re. Domination par la d√©pendance √† la consommation, mais aussi par le temps, la soci√©t√© du spectacle √©tant une critique, souvent pass√©e inaper√ßue, de l‚Äôali√©nation qui s‚Äô√©coule trop vite. On en retrouve du reste un √©cho chez son complice d‚Äôalors Raoul Vaneigem dans la la vie s‚Äô√©coule la vie s‚Äôenfuit dans l‚Äôalbum Pour en finir avec le travail.

Mais surtout la revue contient deux articles méritent l’attention.
Le premier sign√© par l‚Äôami Nedjib Sidi Moussa qui revient sur les rapports entre Debord et l‚ÄôAlg√©rie montrant qu‚Äôelle a √©t√© un aspect central dans la politisation du jeune lettriste, qui par la suite s‚Äôest livr√© √† une critique radicale de la gauche b√©ate devant le FLN et la mise en Ňďuvre d‚Äôun parti √Čtat de type sovi√©tique. Dans les ann√©es 1980, il s‚Äôest montr√© aussi particuli√®rement s√©v√®re en compagnie de son complice Mezioud Ouldamer comparant les militaires alg√©riens au g√©n√©ral Bigeard et voyant dans les mouvements pour une soci√©t√© multiethnique la g√©n√©ralisation du spectacle made in America.
Enfin, la revue s’ouvre sur un article sur les rapports entre Debord et l’anarchisme dont il était si loin quand il s’agissait des organisations et si proche quand il s’agissait des pratiques.
Bref, un volume utile pour approfondir la lecture du situationniste.

Guy Debord et la politique. Revue fran√ßaise d‚Äôhistoire des id√©es politiques n¬į55 1er semestre 2022
L‚ÄôHarmattan 2022. 21,50 ‚ā¨




Source: Monde-libertaire.fr