Le texte de l’affiche :

Suite aux récentes expulsions à Calais, une semaine d’actions en solidarité avec la résistance dans la « Jungle » a eu lieu à Marseille. Nombre d’individuEs et groupes ont contribué de façon anonyme aux diverses actions contenues dans ce résumé. Toutes les cibles choisies collaborent dans la répression, l’assujettissement et la déportation de personnes migrantes et/ou sans papiers, à Calais ou ailleurs.

Ci-dessous la liste des notes des actions telles qu’elles ont été communiquées par les personnes concernées :

* 500 autocollants en français et en anglais, distribués à travers la ville.

* Des affiches du FN ont été détruites, des slogans pro-migration ont été taguées, un véhicule d’Orange Telecom ont été saboté, 3 boîtes aux lettres de La Poste ont été tagué, Un distributeur de liquide et une caméra de sécurité de BNP Paribas ont été saboté, et le bâtiment de La Poste également tagué.

* 200 affiches collées autour de Noailles, la Belle de Mai et National

* Lâché de banderole disant “Solidarité avec la résistance à Calais – personne est illégal-e” et des slogans tagués.

* Des fenêtres explosées avec des pierres et serrures sabotées aux bâtiment de la Croix Rouge.

* Deux distributeurs des collabo LCL ont été mis hors service. Une voiture de la métropole saboté et “calais” peint sur le toit.

* Des tagues contre six bâtiments du Groupe SOS et également deux bureaux de poste.

* Des tagues et bombes de peinture contre 3 bâtiments de la Croix Rouge (un magasin de charité et les bureaux).

* Une photo avec quelques amiEs tenant la banderole disant “A bas toutes les frontières – Solidarité avec la résistance contre l’expulsion à Calais” en français, arabe et anglais, comme geste simple pour celleux qui luttent à Calais.

*********************************************

The poster text :

Following the recent evictions in Calais, a week of action in solidarity with the resistance of the “jungle” took place in Marseille. The various actions contained in this summary were anonymously contributed by numerous individuals and groups. All the targets chosen collaborate in the repression, subjugation and deportation of migrant and/or paperless people in Calais and elsewhere. Below is a list of notes from the actions that occured :

* 500 stickers in English and French distributed throughout the city.

* Front National posters destroyed, pro migration slogans spray painted, Orange Telecom vehicle sabotaged, 3 postboxes of La Poste spraypainted, BNP Paribas cash point and security camera sabotaged, La Poste building spraypainted.

* 200 posters pasted around Noailles, Belle de Mai and National.

* Banner drop reading “Solidarity with the resistance in Calais – no-one is illegal” and slogans spraypainted.

* Red Cross building smashed with rocks and locks sabotaged.

* Two LCL cash machines put out of service, one metropole car sabotaged and “calais” painted on roof.

* Graffiti against six Groupe SOS buildings and two post offices.

* Graffiti and paint bombs against 3 Red Cross buildings (a charity shop and the headquarters).

* Photo with friends behind a banner reading “Destroy all Borders- Solidarity with the eviction resistance in Calais” in French, Arabic, and English, as a small gesture to those struggling in Calais.