Novembre 13, 2022
Par Le Monde Libertaire
199 visites

Dans la continuité des dissolutions lancées par Darmanin et le gouvernement, notamment à l’encontre du Collectif Palestine Vaincra, de Nantes Révoltée, du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), de la GALE, c’est maintenant le tour de l’association lorraine anticapitaliste le Bloc Lorrain.

Cette association, d’abord fondée pour venir en aide aux personnes à la rue à travers des maraudes, s’est maintenant diversifiée notamment dans les streets médics, l’aide aux réfugié.e.s et étudiant.e.s, l’organisation de manifestations pour la justice sociale et climatique, différentes actions écologiques etc…

Le ministère de l’intérieur leur reproche tout simplement d’exister. Ils vont transformer une séance de boxe entre potes en une création d’une milice, criminaliser certain.e.s de leurs membres et ils vont même jusqu’à les accuser de diffuser des vidéos de catastrophes écologiques ou encore de violences policières !

Ces fuites en avant autoritaire deviennent complètement décomplexées. Ces pratiques s’inscrivent dans la continuité des lois liberticides et racistes telles que les lois Séparatisme et Sécurité globale mais plus largement d’un fantasme sécuritaire au nom d’une sécurité nationale qui serait menacée. Et puis évidemment, historiquement cela nous rappelle les lois scélérates anti-anarchistes mises en place sous la troisième république.

Le Bloc Lorrain a appelé à une manifestation de soutien le samedi 5 novembre 2022 à Nancy.

Pour nous, militant.e.s du Groupe de Metz de la Fédération Anarchiste mais aussi Lorrain.ne.s, c’était plus que nécessaire de venir soutenir nos camarades menacé.e.s.
La manifestation qui avait débuté par un rassemblement/barbeuc/prises de paroles, s’engouffre vers 14h30 dans les rues nancéiennes.

Plusieurs banderoles fleurissent, notamment une du collectif parisien de graff Black Lines, ou encore une avec comme slogan : « Des méga-bassines d’acides pour dissoudre Darmanin » faisant écho à la lutte contre les mégas bassines à Sainte-Soline. Environ 450 personnes sont venues de toute la Lorraine et même de plus loin pour soutenir l’association.
Malgré quelques drapeaux français ainsi que plusieurs confusionnistes, plus que douteux parfois, l’ambiance est restée plutôt bonne et populaire.

Nous apportons notre solidarité au Bloc Lorrain et n’oublions pas que pendant que l’État s’amuse à faire la guerre contre des auto-médias, groupes progressistes, antifascistes, anticapitalistes… l’extrême droite elle, ne subit presque aucune répression et son vocabulaire dégueulasse est repris par nos gouvernant.e.s.

Ne cédons pas face aux dissolutions, serrons nos coudes, organisons la solidarité et faisons face.

Groupe de Metz,
Fédération Anarchiste.
Le 08/11/2022.




Source: Monde-libertaire.fr