Novembre 1, 2021
Par Attaque
213 visites


Yvelines : SoirĂ©e de fĂȘte  et Ă  Trappes double feu d’artifice contre le commissariat

78actu / lundi 1er novembre 2021

Tirs de mortiers, jets de projectiles et de cocktails Molotov, la nuit Halloween du dimanche 31 octobre au lundi 1er novembre 2021, a Ă©tĂ© trĂšs mouvementĂ©e dans les Yvelines. Des policiers ont Ă©tĂ© pris Ă  partie, dans plusieurs villes du dĂ©partement. Chronologie des Ă©vĂ©nements.

  • 19h55, Trappes : une patrouille fait l’objet de tirs de mortiers, alors qu’elle circule allĂ©e de Montfort. L’armement de dispersion est utilisĂ©. Aucun dĂ©gĂąt et aucun blessĂ© ne sont Ă  dĂ©plorer.
  • 20h05, Meulan-en-Yvelines : plusieurs individus placent des poubelles allĂ©e des Marguerites. Ils y mettent le feu. À peine arrivĂ©e, la police est visĂ©e par des artifices. Pour que les pompiers puissent intervenir, un pĂ©rimĂštre de sĂ©curitĂ© est mis en place. Les fonctionnaires ripostent aux cocktails Molotov. Les dĂ©linquants prennent la fuite.
  • 20h20, Trappes : une dizaine d’individus tirent des mortiers sur la police, rue Jean-Zay. Ils sont dispersĂ©s.
  • 20h25, Aubergenville : une poubelle en feu est signalĂ©e rue du BelvĂ©dĂšre. Une dizaine d’artifices est lancĂ©e sur la voiture des policiers.
  • 20h30, Trappes : un groupe d’une dizaine de personne tire des mortiers vers des policiers, rue Jean-MacĂ©. L’armement de dispersion est utilisĂ©. Aucun dĂ©gĂąt n’est Ă  dĂ©plorer. Dix minutes plus tard, des artifices sont lancĂ©s en direction du commissariat. Sans toutefois l’atteindre.
  • 21h15, Montigny-le-Bretonneux : alors qu’une patrouille circule avenue des PrĂ©s, une dizaine de personnes lance des mortiers vers elle. Sans les atteindre. La bande prend la fuite.
  • 21h50, Trappes : le commissariat fait l’objet d’une nouvelle attaque au mortier. Des policiers sont envoyĂ©s en patrouille, Ă  pied. Un adolescent de 15 ans est interpellĂ©.
  • 22h20, Plaisir : des fonctionnaires sont visĂ©s par des jets de pierre, alors qu’ils passent avenue de Saint-Germain. Leur voiture sera lĂ©gĂšrement abĂźmĂ©e au niveau de l’aile avant droite. Un adolescent de 16 ans est arrĂȘtĂ©.
  • 22h40, Les Mureaux : sept jeunes, ĂągĂ©s de 12 Ă  16 ans sont interpellĂ©s allĂ©e de Gascogne. Un sera placĂ© en garde Ă  vue. Quelques minutes plus tĂŽt, la brigade anticriminalitĂ© avait Ă©tĂ© visĂ©e par des tirs de mortiers. Trois impacts seront comptĂ©s sur leur voiture.
  • 23h25, Trappes : cinq artifices sont allumĂ©s en direction de la police, square Jean-MacĂ©. Des bouteilles en verre sont lancĂ©es sur les fonctionnaires, depuis les Ă©tages des immeubles voisins.
  • 23h35, Marly-le-Roi : quatre jeunes sont vus, rue des Poteries, en train de mettre le feu Ă  une poubelle. Deux, ĂągĂ©s de 14 et 16 ans sont interpellĂ©s.
  • 23h50, Les Mureaux : les policiers sont pris Ă  partie rue des bosquets. Les projectiles ne les touchent pas.
  • 00h50, Elancourt : quatre jeunes, ĂągĂ©s de 16 Ă  17 ans sont arrĂȘtĂ©s rue Albert-Einsten. L’armement collectif de dispersion est utilisĂ© en rĂ©ponse aux mortiers.

*****

Haut-Rhin : Bon Halloween !

France Bleu / lundi 1er novembre 2021

[
] On enregistre une dizaine de voitures incendiĂ©es, des feux de bennes et de poubelles et aussi quelques affrontements entre des groupes et la police Ă  Mulhouse. Il y a eu notamment des jets de pierres et des tirs de mortiers. En pĂ©riphĂ©rie les gendarmes sont intervenus  Ă  Illzach, dans le quartier ChĂȘne-HĂȘtre et Ă  Sausheim.

A Colmar les pompiers sont intervenus pour des incendies de bennes  et de containers Ă  ordures dans le quartier Europe. Des voitures de police ont Ă©tĂ© la cible de jets de pierres et boules de pĂ©tanque, apprend-on auprĂšs du commissariat. Les policiers ont procĂ©dĂ© Ă  une interpellation, un mineur qui est toujours en garde Ă  vue ce lundi soir.

*****

OrlĂ©ans : Les flics pris Ă  partie, le commissariat visĂ© au mortier d’artifice

La RĂ©publique du Centre / lundi 1er novembre 2021

La nuit d’Halloween n’aura pas Ă©tĂ© de tout repos pour les policiers de l’agglomĂ©ration d’OrlĂ©ans. Les premiers incidents ont dĂ©butĂ© vers 18 h 20 Ă  Saint-Jean-de-Braye. AppelĂ©s pour des feux de poubelles, rue Jean-Zay, les pompiers, escortĂ©s par les policiers, se sont trouvĂ©s pris Ă  partie par une trentaine de jeunes gens et ont Ă©tĂ© la cible de mortiers d’artifice et de jets de pierres. Ce premier incident n’a pas fait de blessĂ©.

Vers 19 h 40, toujours Ă  Saint-Jean-de-Braye, la police nationale est cette fois appelĂ©e par Keolis pour intervenir dans le tramway oĂč se trouve un groupe d’une vingtaine de jeunes, dont certains sont Ă©quipĂ©s de battes de base-ball. Un jeune homme de 17 ans est alors interpellĂ©. Il se trouve toujours en garde Ă  vue ce lundi 1er novembre, pour participation Ă  un attroupement armĂ©.

Vers 21 h 30, c’est cette fois la police municipale de Saint-Jean-de-Braye qui est prise Ă  partie lors d’un contrĂŽle routier. Les agents vont faire usage de leur lanceur de balles de dĂ©fense pour disperser un attroupement d’une vingtaine de personnes qui s’est formĂ© autour d’eux.

Dans le mĂȘme temps, d’autres incidents ont Ă©clatĂ© Ă  OrlĂ©ans La Source. Vers 20 heures, un premier feu de poubelle est signalĂ© rue AmpĂšre. Puis, bientĂŽt, un autre rue Lavoisier. Rue Branly, c’est une voiture qui est incendiĂ©e.

Vers 20 h 45, un attroupement d’une vingtaine de jeunes hommes s’est formĂ© avenue de la BoliĂšre et a tirĂ© au mortier d’artifice en direction du commissariat. La scĂšne n’a pas donnĂ© lieu Ă  affrontement ni Ă  interpellation puisque l’attroupement s’est dispersĂ© dĂšs l’intervention des forces de l’ordre.

L’arrivĂ©e en renfort d’une vingtaine de CRS, venus de rĂ©gion parisienne et positionnĂ©s en centre-ville d’OrlĂ©ans, peu avant minuit, a permis Ă  l’agglomĂ©ration de retrouver son calme.

*****

Valence : Feu de poubelles, flics caillassés

France Bleu / lundi 1er novembre 2021

La nuit d’Halloween a Ă©tĂ© particuliĂšrement agitĂ©e dans les quartiers de Valence, en prĂ©vision d’incidents une quarantaine de CRS Ă©taient mobilisĂ©s, un renfort qui s’est avĂ©rĂ© nĂ©cessaire. Ce dimanche 31 octobre, vers 19 heures, les policiers sont intervenus dans le quartier de Fontbarlettes pour des tirs de mortiers et des incendies de poubelles, les forces de l’ordre ont Ă©galement Ă©tĂ© la cible de jets de pierres. Personne n’a Ă©tĂ© blessĂ© mais trois jeunes ont Ă©tĂ© interpellĂ©s, de 20, 21 et 25 ans.

Les principaux incidents ont eu lieu dans le quartier du Polygone, au mĂȘme moment, les policiers ont Ă©galement Ă©tĂ© caillassĂ©s et visĂ©s par des tirs de mortiers d’artifice, des jeunes avaient installĂ© des barricades, avec des barriĂšres mĂ©talliques de chantier, pour bloquer la circulation. Vers 22 heures, deux mineurs de 16 et 17 ans ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s et placĂ©s en garde-Ă -vue.

Dans les deux quartiers, les incidents ont durĂ© jusqu’à 22 heures. Moins frĂ©quent, des tirs de mortiers ont aussi Ă©tĂ© constatĂ©s Ă  Valensolles en dĂ©but de soirĂ©e, mais les auteurs, une trentaine de jeunes, se sont dispersĂ©s Ă  l’arrivĂ©e de la police.

A Romans-sur-IsÚre, dans le quartier de la Monnaie, quelques caillassages et poubelles incendiées mais la nuit a été plus calme que prévu.

*****

Saint-BenoĂźt (La RĂ©union) : Galets contre lacrymos

France Info / lundi 1er novembre 2021

Un peu partout dans l’üle des poubelles ont Ă©tĂ© brulĂ©es la nuit derniĂšre. Ce lundi 1er novembre, des stigmates sont encore visibles dans plusieurs quartiers de Saint-AndrĂ©, Ă  Bellepierre Ă  Saint-Denis, au Tampon, ou encore Ă  Saint-Pierre.
A Saint-BenoĂźt, la nuit d’Halloween a Ă©tĂ© marquĂ©e par des Ă©chauffourĂ©es dans le quartier de Bras Fusil. Des heurts ont Ă©clatĂ©s entre jeunes et forces de l’ordre. Galets contre grenades lacrymogĂšnes. Les gendarmes ont tentĂ© de ramener le calme dans le quartier durant une bonne partie de la nuit.
Dans la rue « les cascades Â», Ă  Bras Fusil ce matin, des restes de poubelles brĂ»lent encore prĂšs de l’Eglise. Les habitants ont vu hier soir dans la rue, « des enfants qui avaient entre 11 et 17 ans Â». « C’est dĂ©solant Â», dĂ©plorent-ils. [
]
A Saint-Denis, les forces de l’ordre Ă©taient prĂ©sentes dans le quartier du Chaudron.

*****

Chùlons-en-Champagne : Pompiers et flics visés par des tirs de mortier

L’Union / lundi 1er novembre 2021

La nuit d’Halloween n’a pas Ă©tĂ© de tout repos dimanche pour les pompiers et les policiers de ChĂąlons-en-Champagne.
Sur la commune limitrophe de Saint-Memmie, les policiers ont essuyĂ© une dizaine de tirs de mortiers alors qu’ils se trouvaient allĂ©e Arthur-Rimbaud. Il n’y a pas eu de blessĂ©. Ces tirs ont Ă©tĂ© effectuĂ©s par une quinzaine d’individus cagoulĂ©s qui ont pris la fuite. Il n’y a pas d’interpellation Ă  ce stade. Les faits ont eu lieu vers 22 h 20 [
]

*****

Franche-ComtĂ© : Une nuit dans la continuitĂ© des derniĂšres semaines !

France Bleu / lundi 1er novembre 2021

Feux de poubelles, tirs d’artifice contre les policiers, tentatives de destruction de camĂ©ra de vidĂ©osurveillance
 Plusieurs quartiers du Nord Franche-ComtĂ© ont connu des violences urbaines dans la nuit de dimanche Ă  lundi. Est-ce l’effet Halloween ? Ou la contagion des incidents des derniers jours, notamment Ă  Audincourt ?

C’est dans le quartier des Glacis Ă  Belfort que ces troubles ont Ă©tĂ© les plus sĂ©rieux. Une quinzaine de jeunes, qui projetaient de dĂ©truire une camĂ©ra de vidĂ©oprotection, ont incendiĂ© des poubelles, fabriquĂ© des « barrages Â» avec des conteneurs et des barriĂšres de chantier. Les pompiers dĂ©pĂȘchĂ©s sur place ont Ă©tĂ© pris pour cible, tout comme les policiers, victimes de tirs d’artifice. Les forces de l’ordre ont rĂ©pliquĂ© avec des grenades de dĂ©sencerclement et sont parvenues Ă  ramener le calme.

Des feux de poubelles ont Ă©galement Ă©tĂ© recensĂ©s dans le quartier de Chiffogne, Ă  MontbĂ©liard, avec cinq dĂ©parts de feux. Mais aussi Ă  Sochaux, oĂč des individus ont jetĂ© des Ɠufs sur les policiers. Deux adolescents de 15 ans ont Ă©tĂ© interpellĂ©s Ă  Sochaux. SoirĂ©e agitĂ©e Ă©galement Ă  HĂ©ricourt : feux de poubelles et tentative d’incendie d’un stock de pneus. LĂ  encore, un jeune de 15 ans Ă©tĂ© interpellĂ©.

En revanche, le calme est revenu dans le quartier des Champs Montants Ă  Audincourt, oĂč un jeune homme de 23 ans a Ă©tĂ© interpellĂ© vendredi soir lors d’affrontements avec les forces de l’ordre. Il a Ă©tĂ© placĂ© en dĂ©tention en attendant son procĂšs, ce mardi 2 novembre au Tribunal de MontbĂ©liard.

*****

Lorette (Loire) : La nuit d’Halloween, viser la mairie

Le ProgrĂšs / lundi 1er novembre 2021

C’est lors d’une patrouille le lundi 1er  novembre au matin que les forces de l’ordre ont fait la dĂ©couverte. Dans la nuit de dimanche Ă  lundi, la mairie de Lorette a Ă©tĂ© dĂ©gradĂ©e. Plusieurs individus ont jetĂ© pierres et pavĂ©s sur les vitres donnant sur l’accueil de l’hĂŽtel de ville, et celles de la salle des mariages.

Ce ne sont pas les seules dĂ©gradations Ă  dĂ©plorer dans l’hyper centre de la commune. Les entrĂ©es principales et latĂ©rales de la salle Jean Rostand, ainsi que des immeubles privĂ©s ont Ă©galement Ă©tĂ© caillassĂ©s.

D’aprĂšs des habitants, des incivilitĂ©s auraient Ă©galement Ă©tĂ© constatĂ©es la nuit prĂ©cĂ©dente. Des vĂ©hicules auraient Ă©tĂ© endommagĂ©s, et des poubelles renversĂ©es.

*****

Grenoble : TĂȘte de mort VS pandores

actuGrenoble / lundi 1er novembre 2021

Nuit d’Halloween agitĂ©e ce dimanche 31 octobre 2021 Ă  Grenoble (IsĂšre) : le quartier de la Villeneuve a Ă©tĂ© le thĂ©Ăątre d’affrontements avec les forces de l’ordre. Tout a dĂ©butĂ© vers 22h30, lorsque les policiers d’une brigade de terrain sont intervenus galerie de l’Arlequin pour des feux de poubelles.
Sur place, le conducteur d’un fourgon de police restĂ© en retrait a d’abord Ă©tĂ© pris Ă  partie par une dizaine d’individus et ciblĂ© par des « tirs tendus Â» de mortiers d’artifice, selon la DDSP de l’IsĂšre.
L’un d’entre eux, particuliĂšrement vĂ©hĂ©ment, avait le visage dissimulĂ© derriĂšre un masque de « tĂȘte de mort argentĂ©e ». AussitĂŽt averti, un Ă©quipage de police est venu en renfort. À leur tour visĂ©s par plusieurs tirs de mortiers, les fonctionnaires ont ensuite ripostĂ© par un tir de grenade lacrymogĂšne et six tirs de lanceurs de balles de dĂ©fense, faisant fuir leurs agresseurs en direction du parc Jean-Verlhac.
AidĂ© par un Ă©quipage cynophile, les policiers ont toutefois pu procĂ©der Ă  l’interpellation du suspect masquĂ©, ĂągĂ© de seulement 15 ans, vers 23h30. AprĂšs avoir tentĂ© de prendre la fuite, il a chutĂ© et s’est ouvert la lĂšvre. Sa blessure Ă©tant « sans gravitĂ© Â», il a Ă©tĂ© transportĂ© Ă  l’hĂŽtel de police et placĂ© en garde Ă  vue.

*****

L’Isle-d’Abeau (Isùre) : Feux de poubelles et de voitures

Le ProgrĂšs / lundi 1er novembre 2021

Des habitants de L’Isle- d’Abeau ont passĂ© une soirĂ©e d’Halloween marquĂ©e par des feux de poubelles et des incendies de voitures, ce dimanche soir.
DĂšs 20 heures et jusque tard dans la nuit, les pompiers ont dĂ» intervenir dans plusieurs secteurs de la ville, afin d’éteindre les flammes. Les hommes du feu ont dĂ©pĂȘchĂ© quatre fourgons incendie et des petites Ă©quipes, pour plus de mobilitĂ©, d’abord dans la rue des Goelettes, puis au gymnase David Douillet, Ă  l’ouest de la commune. Ils sont aussi intervenus rue de la Pierre Plate et place du Triforium, plus Ă  l’est. Plusieurs brigades de gendarmerie ont dĂ©ployĂ© leurs hommes pour protĂ©ger les pompiers pendant les interventions et essayer d’attraper les pyromanes.

*****

Méru (Oise) : Ici aussi, on caillasse la marechaussée

actuOise / lundi 1er novembre 2021

Ce n’est pas la premiĂšre fois que des tirs de mortiers agitent la ville de MĂ©ru. La commune a connu une nouvelle fois une soirĂ©e agitĂ©e dimanche soir. Vers 20h30, une quinzaine d’individus ont fait usage de mortiers sur une façade d’habitation. Les gendarmes sont intervenus et le groupe a pris la fuite. Un mineur a Ă©tĂ© interpellĂ© mais aucun Ă©lĂ©ment ne peut Ă©tablir sa participation aux faits. La violence n’a pas cessĂ©.

Vers 23h00, un feu de plusieurs containers a Ă©tĂ© constatĂ© par les gendarmes sur un rond-point du quartier de la Nacre, prĂšs de la Manufacture. Probablement prĂ©parĂ© Ă  l’avance, le but Ă©tait d’attirer les militaires dans ce quartier pour pouvoir les attaquer.

Lors de leur intervention, les militaires ont subi un jet de cailloux de la part d’individus cagoulĂ©s. Aucun dĂ©gĂąt matĂ©riel n’est Ă  dĂ©plorer et aucun militaire n’a Ă©tĂ© touchĂ©. Une fois les incendies Ă©teints, cinq individus ont Ă  nouveau jetĂ© des cailloux. Ils ont Ă©tĂ© dispersĂ©s par l’usage de grenades lacrymogĂšnes.

*****

Rennes : Soirée calme, mais la BAC se mange des mortiers

Ouest-France / lundi 1er novembre 2021

La nuit d’Halloween n’a pas Ă©tĂ© agitĂ©e, comme l’an dernier, Ă  Rennes. Les pompiers sont intervenus pour des dĂ©parts d’incendie, au sud de la ville notamment. Vers 22 h 15, un feu a Ă©tĂ© allumĂ© square de Galicie, dans le quartier du Blosne, en face de la station de mĂ©tro. Des palettes de bois et un scooter ont brĂ»lĂ©.
Les pompiers ont attendu le feu vert des forces de l’ordre pour intervenir. Plusieurs vĂ©hicules de gendarmes mobiles – un escadron Ă©tait mobilisĂ© Ă  Rennes pour cette nuit d’Halloween – ont sĂ©curisĂ© leur intervention qui a durĂ© quelques minutes. Les forces de l’ordre craignaient que les intervenants soient pris Ă  partie ou ciblĂ©s par des projectiles, mais tout s’est dĂ©roulĂ© rapidement et sans incident.
D’autres interventions ont eu lieu au cours de cette nuit d’Halloween. Des tirs d’artifice ont rĂ©sonnĂ© sur la dalle Kennedy, certains ont mĂȘme Ă©tĂ© tirĂ©s depuis un appartement.
Du cĂŽtĂ© de Saint-Jacques, cours Camille-Claudel, un vĂ©hicule de la brigade anticriminalitĂ©, en patrouille dans le secteur, a Ă©tĂ© visĂ© par des tirs de feux d’artifice. AprĂšs ces faits, deux personnes ont Ă©tĂ© interpellĂ©es. [
]

*****

Cannes (Alpes-Maritimes) : Tirs de mortier contre le poste de police, mais les camĂ©ras sont traĂźtresses !

extrait de Var-Matin / lundi 1er novembre 2021

[
] le poste de police de Rangion a Ă©tĂ© la cible de tirs de mortier alors qu’une patrouille de la PM s’y trouvait. Les camĂ©ras de vidĂ©osurveillance ont immĂ©diatement identifiĂ© l’auteur, ĂągĂ© de 16 ans. Et, grĂące Ă  elles, ce dernier a pu ĂȘtre interpellĂ©. Il a Ă©tĂ© mis en garde Ă  vue pour « violences volontaires aggravĂ©es Â». D’autant que pendant son interpellation, le jeune homme a essayĂ© de se dĂ©battre en donnant un coup de poing Ă  l’un des agents, qui ne dĂ©clare aucune blessure. [
]

*****

Bergerac (Dordogne) : MĂȘme Ă  six, mĂȘme en Dordogne, on peut caillasser les flics !

France Bleu / lundi 1er novembre 2021

Une voiture a Ă©tĂ© incendiĂ©e ce dimanche 31 octobre quartier de Naillac Ă  Bergerac selon la police. Le feu a dĂ©marrĂ© vers 22h, les pompiers et les policiers sont arrivĂ©s sur place vers 22h15. Deux patrouilles de deux policiers ont Ă©tĂ© prises pour cible par six jeunes. L’intervention a durĂ© environ une heure. Les jeunes ont pris la fuite.
Il n’y a pas eu de blessĂ© ni d’interpellation Ă  l’heure qu’il est.

*****

RhÎne : Soirée calme

extrait du ProgrĂšs / lundi 1er novembre 2021

[
] 17 vĂ©hicules et 15 poubelles ont Ă©tĂ© incendiĂ©s, selon nos informations, en zone police, dans le dĂ©partement. Givors, Rillieux-la-Pape et Villefranche-sur-SaĂŽne Ă©taient les trois principaux points chauds. Les forces de l’ordre ont Ă©tĂ© la cible de quelques jets de projectiles, qui, par chance, n’ont pas fait de blessĂ©.Selon une source policiĂšre, cette soirĂ©e d’Halloween a Ă©tĂ© « plutĂŽt calme », en comparaison avec des prĂ©cĂ©dentes annĂ©es. Â»

Rillieux-la-Pape, rue Jacques Prévert

*****

DeuxiĂšme moitiĂ© d’octobre

Audincourt (Doubs) : Les festivité ont déjà commencé

L’Est RĂ©publicain / mercredi 27 octobre 2021

À deux reprises mardi soir, les policiers ont Ă©tĂ© pris pour cible Ă  Audincourt. Entre 20 h et 21 h, des poubelles et un scooter ont Ă©tĂ© incendiĂ©s dans le quartier des Champs-Montants, avenue du 8 mai et rue des Champs-de l’Essart.

Lors de leur intervention, les forces de l’ordre ont Ă©tĂ© la cible de jets de projectiles. Plusieurs bombes lacrymogĂšnes ont dĂ» ĂȘtre utilisĂ©es pour rĂ©pondre Ă  l’assaut des voyous qui s’étaient attroupĂ©s lors des diffĂ©rents feux. Aucun blessĂ© n’est Ă  dĂ©plorer et les perturbateurs sont parvenus Ă  prendre la fuite.

L’Est RĂ©publicain / jeudi 28 octobre 2021

À Audincourt, aprĂšs des tirs de mortiers la semaine derniĂšre (dans la nuit de vendredi Ă  samedi), des violences urbaines ce mardi , la citĂ© croq’rave a encore connu une soirĂ©e agitĂ©e mercredi.
Vers 22 h, dans le quartier des Champs-Montants, les voyous ont attirĂ© les forces de l’ordre dans des guets-apens en allumant des feux de poubelles. Les policiers ont Ă©tĂ© la cible de tirs de projectiles et ont rĂ©pliquĂ©, dans un dĂ©ploiement consĂ©quent, en utilisant des bombes lacrymogĂšnes.

Deux heures plus tĂŽt, Ă  MontbĂ©liard, des policiers municipaux avaient Ă©tĂ© pris Ă  partie lors d’un banal contrĂŽle dans le quartier de la Petite-Hollande par des jeunes dĂ©sƓuvrĂ©s. Leurs collĂšgues de la nationale se sont aussitĂŽt portĂ©s Ă  leur secours, recevant des pierres – en guise d’accueil [
]

France Bleu / vendredi 29 octobre 2021

Une unitĂ© mobile est dĂ©ployĂ©e dĂšs ce vendredi soir Ă  19h00 dans le quartier des Champs Montant Ă  Audincourt, aprĂšs une sĂ©rie de violences urbaines au sein de la commune. En effet, au courant de la semaine, le quartier a Ă©tĂ©, Ă  plusieurs reprises, la cible d’individus allumant des feux de poubelles, et jetant des pierres aux policiers. Pour rĂ©pondre Ă  ces incidents, la prĂ©fecture du Doubs et le maire d’Audincourt ont dĂ©cidĂ© de rĂ©pliquer en renforçant la prĂ©sence des forces de l’ordre sur place. [NdAtt. : encore une fois, flics et journaleux mettent tout ça sur le compte du trafic de drogue, comme si la vie dans un quartier populaire et la haine de la police pouvaient se rĂ©sumer Ă  ça]

*****

Alençon : Des voitures en feu pour attirer les flics

Ouest-France / mercredi 27 octobre 2021

Le quartier de Perseigne Ă  Alençon, dans l’Orne est le thĂ©Ăątre d’une flambĂ©e de violence dans la nuit du mardi 26 au 27 octobre 2021. Peu avant minuit, plusieurs voitures et utilitaires sont partis en flammes Ă  plusieurs endroits du quartier : rue Jean-de-la-Varende, rue Victor-Hugo, rue Guillaume-le-ConquĂ©rant et place de la Paix, au pied de la tour Pascal ou encore rue Paul-Claudel. Au moins sept voitures ou vĂ©hicules utilitaires sont alors la proie des flammes. [
]

Vers minuit et demi, plusieurs voitures sont garĂ©es en travers des rues principales, pendant que des jeunes gens de la citĂ©, capuches sur la tĂȘte, cassent des vitres de voiture avant de jeter Ă  l’intĂ©rieur des cocktails molotov.
Pendant que des guetteurs sont postĂ©s aux diffĂ©rentes entrĂ©es du quartier, une trentaine de jeunes encapuchonnĂ©s sillonnent la citĂ©, Ă  pied ou en voiture. Une cinquantaine d’autres jeunes assiste Ă  ces scĂšnes, depuis les halls d’immeuble tandis que de nombreux habitants du quartier sont Ă  leurs fenĂȘtres pendant que les explosions de voitures en feu se font rĂ©guliĂšrement entendre..

Les jeunes disent allumer les feux de voiture afin de caillasser ensuite les pompiers et provoquer l’arrivĂ©e des policiers pour en dĂ©coudre avec eux. Pour l’heure (0 h 30) aucune prĂ©sence des forces de l’ordre. [
]
Le Service dĂ©partemental d’incendie et de secours (Sdis 61) a mobilisĂ© des pompiers pour intervenir, mais ceux-ci ne peuvent pas le faire sans l’appui des forces de l’ordre. Il est environ 1 h du matin quand les policiers et les gendarmes arrivent
 et sont aussitĂŽt la cible de tirs de mortiers d’artifice.
Une dizaine de vĂ©hicules de police et de gendarmerie sont sur place. Les pompiers essaient Ă  leur tour d’intervenir
 mais essuient eux aussi des tirs de mortiers.
Les pompiers n’ont pu intervenir que pour un seul feu de voiture avant d’ĂȘtre escortĂ©s par les gendarmes pour quitter le quartier.
ArmĂ©s de lanceurs de balles de dĂ©fense (LBD), une vingtaine de policiers sont regroupĂ©s. Un peu plus loin, une trentaine de jeunes gens du quartier leur font face. Mais d’autres jeunes viennent calmer le jeu auprĂšs des casseurs et, vers 1 h 30, ces derniers se dispersent.
Suivis par leurs vĂ©hicules, les policiers progressent Ă  pied vers le centre de Perseigne, pendant que certains de leurs collĂšgues arrivent par une autre entrĂ©e du quartier. Ce qui permet Ă©galement aux pompiers d’intervenir Ă  nouveau, sous la protection de la gendarmerie. [
]

*****

Nantes : Dùs qu’ils voient les flics


Ouest-France / vendredi 29 octobre 2021

La seule vue du vĂ©hicule de la brigade anticriminalitĂ© (Bac), de passage rue Samuel-de-Champlain, dans les quartiers nord de Nantes, a suffi a excitĂ© les esprits. Jeudi 28 octobre, vers 19 h, une dizaine d’individus se sont regroupĂ©s et ont lancĂ© divers projectiles en direction de la voiture des policiers. L’un a atteint sa cible, sans faire de dĂ©gĂąt ni de blessĂ©.

Face Ă  ce groupe hostile, les agents sont parvenus malgrĂ© tout Ă  interpeller le lanceur supposĂ© de l’objet qui a touchĂ© leur vĂ©hicule. Il a 17 ans.

*****

Amiens : Les pompiers caillassĂ©s

Le Courrier Picard / mardi 16 octobre 2021

Les sapeurs-pompiers sont intervenus vendredi 15 octobre vers 21 heures pour circonscrire l’incendie, vraisemblablement volontaire, d’un vĂ©hicule rue Charles-Gounod Ă  Amiens-Nord.
Comme c’est souvent le cas depuis plusieurs mois dans ce secteur de la ville, les hommes du feu ont Ă©tĂ© visĂ©s par des projectiles divers lors de leur intervention par des groupes d’individus hostiles.
Heureusement, les jets n’ont fait aucun dĂ©gĂąt matĂ©riel ni aucun blessĂ©.

*****

Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) : « Ivry en feu, Darmanin au milieu Â»

extrait de BFMTV / lundi 25 octobre 2021

Ce lundi Ă  15h00, des tags visant police ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s par la Brigade territoriale de contact, sur les murs d’un immeuble Ă  Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, a appris BFM Paris. On peut notamment y lire les phrases: « Flics violeurs« , « Ivry en feu, Darmanin au milieu Â» et « ACAB Â» (acronyme de l’anglais « All cops are bastards Â»). [
]

*****

Oyonnax (Ain) : Les caméras tombent en moins de deux !

Le ProgrĂšs / lundi 18 octobre 2021

Vers 20h30, dimanche 17 octobre, une petite dizaine d’individus ont dĂ©truit une camĂ©ra de vidĂ©osurveillance Ă  l’angle de la route de la Forge et de la rue Saint-ExupĂ©ry.

Une vidĂ©o, qui circule depuis sur WhatsApp notamment, que nous avons choisi de ne pas diffuser pour le moment, montre un groupe de personnes, encagoulĂ©es, s’attaquer au mĂąt, en utilisant une disqueuse. En moins de deux minutes, le poteau tombe au sol. La camĂ©ra est ensuite dĂ©truite. Les forces de l’ordre n’ont pas eu le temps d’interpeller les individus.

Selon nos informations, une autre camĂ©ra de vidĂ©osurveillance a Ă©tĂ© dĂ©truite au cours de la mĂȘme soirĂ©e, rue Castellion. Ainsi qu’un autre mĂąt, oĂč devait bientĂŽt ĂȘtre installĂ©e une camĂ©ra, rue Saint-ExupĂ©ry. [
]




Source: Attaque.noblogs.org