Août 12, 2021
Par La Bogue
336 visites


Des lieux culturels résiste chacun à sa façon à l’injonction du passe sanitaire. L’instauration d’une jauge était une façon d’exister encore sans devoir jouer au flic. Sa suppression met fin à toute possibilité de contourner cette décision d’autocontrôle social. Certains comme L’Alzire, à Jarnages, ont ouvertement revendiqué de ne pas demander le passe au public pour le festival La Moustache. Convocation à la préfecture en grande pompe. L’Alzire tient bon malgré les menaces. Du coup c’est la mairie qui installe un barnum pour effectuer des tests antigéniques à l’entrée du lieu, vérifiés par des employés municipaux. On espère qu’ils sont payés en heures supplémentaires ! D’autres lieux prennent des chemins buissonniers ou de traverse. D’autres encore décident de supprimer leur festival ou de fermer, « prendre le deuil » comme La Pierre noire, chez nos voisins du Cantal, qui l’ont expliqué dans un très beau texte.

Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni le titre, ni la science, ni la vertu… » Pierre-Joseph Proudhon

« Poètes, vos papiers ! » Léo Ferré

On vient juste d’apprendre la douloureuse nouvelle. Notre dernier espace de liberté, la jauge de 49 personnes au-delà de laquelle nous ne pouvions aller sans contrôle du « pass sanitaire », vient d’être supprimée. Pour continuer de venir au ciné-club du mercredi, aux concerts et spectacles du week-end, aux ateliers poterie, photo, chant et théâtre ou aux expositions d’art, on voudrait nous forcer à vous demander une preuve de vaccination ou test, etc. Nous ne deviendrons pas les gardes-chiourmes d’une société du spectacle qui trahit ses engagements, sacrifie la culture, brade les services publics, détruit l’environnement, cajole les privilégiés et asphyxie les plus pauvres, pour ne citer que quelques-uns des nombreux méfaits commis par un système qui ne nous représente plus. La Pierre Noire sera donc en deuil de ses activités et de sa programmation prévue pour cet été et ce jusqu’à ce que nous puissions revenir à notre passion, faire de ce lieu un carrefour de culture et d’échanges ouvert à tous sans distinction. Toute l’équipe de La Pierre Noire est évidemment accablée de devoir, encore une fois, annoncer aux artistes l’annulation ou le report de leur passage dans le nord Cantal. Et nous sommes encore plus démoralisés par la perspective de ne plus vous voir, le public de La Pierre Noire qui nous donne le courage et la capacité de poursuivre notre mission sans soutien ou subvention publiques. Espérons qu’on se croisera quand-même, au hasard d’une rencontre ou mieux, d’une manifestation. Bon courage à toutes et à tous, bons vents, bonnes luttes et à très vite.

La Pierre Noire, Bois de Lempre, 15350 Champagnac, www.lapierrenoire.org [email protected]

Facebook : https://www.facebook.com/l.art.en.live15/




Source: Labogue.info