Octobre 16, 2021
Par Le Monde Libertaire
384 visites


1871-2021, toujours debout !

C’est une Commune vivante que la FĂ©dĂ©ration anarchiste, dont le groupe Commune de Paris, et les syndicats de la CNT-RP ont choisi d’évoquer dans un ouvrage reprenant les interventions d’un colloque qui s’est tenu les 16 et 17 octobre 2021 Ă  Paris au LycĂ©e autogestionnaire. Radio Libertaire diffusait en direct les dĂ©bats que l’on peut retrouver sur l’onglet ÉvĂšnements spĂ©ciaux sur le site de la radio.

Pas question de rester sur une approche mĂ©morielle. Non, la Commune est indĂ©niablement source d’inspiration pour les luttes actuelles et futures. Pendant deux jours, des militants, des historiens, des syndicalistes, des animateurs d’association, des lycĂ©ens ont pu mesurer la complexitĂ© du phĂ©nomĂšne et l’actualitĂ© des thĂšmes abordĂ©s. C’est en sortant de ce colloque que je me suis souvenu que l’église Saint-Lambert de Vaugirard, dans le 15Ăšme arrondissement de Jules VallĂšs, Ă©tait Ă  deux pas et que les femmes du quartier s’y retrouvaient pour bĂątir l’avenir.
Dans cet hommage rendu aux Communards, les contributeurs abordent « la question sociale de l’organisation du travail, prise en main par les producteurs, nĂ©gation du rĂŽle patronal et de la fonction Ă©tatique, avec toutes les rĂ©serves induites par la rĂ©alitĂ© des affrontements militaires, contexte similaire auquel les masses ouvriĂšres et paysannes espagnoles seront confrontĂ©es en 1936 ».

Un courant antiautoritaire

La place des femmes dans la rĂ©volution de 1871 est ici approfondie, fournissant des clefs pour saisir les ressorts qui les ont conduites Ă  s’investir, sur de nombreux fronts dont les barricades, le processus rĂ©volutionnaire.
Les mobilisations ouvriĂšres offensives ou solidaires ont eu lieu hors de Paris, comme Ă  Lyon, Marseille, en IsĂšre, Ă  PĂ©rigueux, Narbonne, Limoges, Bordeaux.
Sur l’Éducation, retour sur les rĂ©flexions, conceptions produites par les Communards afin de situer ces propos dans la trajectoire que suivra la pĂ©dagogie anarchiste, analyse stimulante pour dĂ©crypter les anticipations apparues dans le creuset rĂ©volutionnaire de 1871.
Cet ouvrage permet de s’arrĂȘter sur le courant antiautoritaire, numĂ©riquement minoritaire, mais trĂšs actif tant au sein des instances de la Commune, des Commissions, que sur le terrain, civil ou militaire. La question de l’art et des artistes fait l’objet d’une Ă©tude trĂšs fournie qui apporte un nouvel Ă©clairage sur la FĂ©dĂ©ration des artistes de Paris, son programme, la place de la crĂ©ation, celle des mĂ©tiers d’art. Enfin est Ă©voquĂ© le rĂŽle jouĂ© par l’Association Internationale des Travailleurs (AIT), l’internationalisme Ă©tant au cƓur des principes et pratiques de la Commune.

L’actualitĂ© des luttes
Les thĂ©matiques traitĂ©es synthĂ©tisent « la filiation qui relie les aspirations des Communards aux nĂ©cessitĂ©s des luttes du XXIe siĂšcle : organisation autogĂ©rĂ©e du travail et coopĂ©rativisme, le fĂ©minisme comme composante de la lutte sociale, les pratiques Ă©ducatives Ă  instaurer dans la cohĂ©rence d’un projet sociĂ©tal autogestionnaire, l’affirmation de principes antiautoritaires et fĂ©dĂ©ralistes comme alternative aux hiĂ©rarchies Ă©tatiques et patronales. »

Francis PIAN

Commune de Paris, 1871-2021, Toujours Debout ! Ed. du Monde libertaire, Ed. CNT-RP, 2020
En complément, le numéro du Monde libertaire de mai 2021 consacré à la Commune de Paris




Source: Monde-libertaire.fr