Décembre 24, 2020
Par Le Poing
222 visites




Montage photo servant d’illustration à l’évènement organisé par les gilets jaunes de Près d’Arènes.

Une nouvelle manifestation contre la loi sécurité globale est prévue ce samedi 26 décembre sur Béziers, à 14h30 devant la sous-préfecture. Sur Montpellier, rendez-vous est donné pour 11h à la préfecture.

Drones, caméras-piétons visionnées en direct, fin des réductions de peines pour les détenus condamnés pour violences sur policiers, port d’armes hors-service élargi aux lieux recevant du public pour les policiers, pouvoirs accrus des polices municipales et des sécurités privées… : la loi « sécurité globale » est loin de se limiter à l’article 24 restreignant la diffusion de l’image des policiers, dont la réécriture annoncée n’apporte aucune garantie. D’autant que sous la pression des syndicats policiers, l’Intérieur réaffirme sa défense.

Sur le mot d’ordre “pas de trêve de Noel face à Macron”, des gilets jaunes biterrois appellent donc à une manifestation ce samedi 26 décembre. Départ à 14h30 devant la sous-préfecture de la ville.

Sur Montpellier, les gilets jaunes du rond-point des Près d’Arènes se donneront rendez-vous dès 11h devant la préfecture.

De son côté, le collectif Danger Loi Sécurité Globale Montpellier -cartel de plus de 60 organisations, syndicats et associations de gauche- a annoncé vouloir reprendre les manifestations vers la mi-janvier. Ce qui ne signifie pas que toute activité s’arrête : l’agitation et le travail d’information continuent et des groupes de travail cherchent des moyens pour accentuer la pression sur les députés de la région. Des débats seront organisés dès le mois de janvier à La Paillade.

Une autre assemblée de lutte montpelliéraine, ouverte à tous, encartés ou non, appelle à se réunir le dimanche 3 janvier à 14h au Bat du Peuple, 1 rue de la Substantion, pour organiser la suite du mouvement.




Source: Lepoing.net