DĂ©cembre 10, 2020
Par Union Communiste Libertaire Le Puy
294 visites


« le fascisme du futur – rĂ©action ou catastrophe Ă  quelque crise non encore imaginĂ©e- n’a nul besoin de ressembler trait pour trait, par ses signes extĂ©rieurs et ses symboles, au fascisme classique.Un mouvement qui, dans une sociĂ©tĂ© en proie Ă  des troubles, voudraient « se dĂ©barrasser des institutions libres » afin d’assurer les mĂȘmes fonctions de mobilisation des masses pour sa rĂ©unification, sa purification et sa rĂ©gĂ©nĂ©ration, prendrait sans aucun doute un autre nom et adopterait de nouveaux symboles.Il n’en serait pas moins dangereux pour autant »
Robert Paxton, le fascisme en action , 2004(1)

Depuis quelques jours fleurissent sur les poteaux du Puy, des autocollants « rouge et noir Â» d’une organisation qui se fait appeler OSRE , soit Organisation Socialiste RĂ©volutionnaire EuropĂ©enne . Bon, on pourrait se dire chouette on va avoir des alliĂ©s sur le Puy et avec la masse qu’ils doivent ĂȘtre faire de Wauquiezville le point de dĂ©part de la rĂ©volution communiste-libertaire !

Mais , que nenni ! Attention Danger ! VoilĂ , un bel exemple de confusionnisme des fafs (les purs et durs!) . DĂ©cryptage de leur site/revue sur internet « Rebellion Â»(2)

Une lecture rapide de ce site peut faire tomber dans leur escarcelle nausĂ©abonde n’importe quel-les militant-es bien intentionnĂ©-es.Le nom de la revue « Rebellion Â»,les couleurs utilisĂ©es, Ă  dominante rouge et noir sont lĂ  pour piĂ©ger par le visuel le rĂ©volutionnaire non averti. Les slogans peuvent d’ailleurs ĂȘtre trĂšs attrayants :

 Â« Non au traitĂ© transatlantique, brisons les chaĂźnes du capitalisme Â»,  Â« soutien au peuple palestinien Â»,  Â«  vous n’aurez plus de libertĂ©, bienvenue dans le libĂ©ralisme sĂ©curitaire Â»,  «  ne laissons pas le profit dĂ©truire la nature Â»,  Â« la Commune n’est pas morte Â».


Je vais pas en faire la liste, il suffit d’y aller
ou pas. Chacun de ces slogans Ă©tant portĂ© par une image provenant parfois directement d’affiches ou de stickers de groupes d’extrĂȘme-gauche et de groupes antifascistes !

Sur leur page , « qui sommes-nous Â» , on peut faire les mĂȘmes remarques :

« RĂ©bellion est une revue d’orientation socialiste rĂ©volutionnaire europĂ©enne fondĂ©e en 2002. Elle est l’expression d’une communautĂ© liĂ©e par un engagement pour l’autonomie dans un sens radicalement anticapitaliste

« Nous sommes les hĂ©ritiers de la longue lutte d’émancipation des travailleurs europĂ©ens de la domination et l’aliĂ©nation capitaliste. Â»

« Refusant la logique de destruction de la Nature au nom du profit, nous affirmons l’importance d’une prise de conscience Ă©cologique rĂ©volutionnaire. Nous sommes opposĂ©s Ă  la dĂ©shumanisation de nos vies voulue par le marchĂ© au nom du « progrĂšs », et combattons l’aliĂ©nation par la technique (rejet du transhumanisme et toutes formes de manipulation du vivant). Â» (?)

Alors que proposons-nous face Ă  cela ? Pour que cette crise ne soit pas une Ă©niĂšme adaptation de la sociĂ©tĂ© Ă  la feuille de route du turbo-capitalisme, il faut une rĂ©ponse concrĂšte et radicale. Si la sociĂ©tĂ© est en voie d’éclatement, il ne faut rien attendre des gouvernants et trouver en nous-mĂȘme ce qui servira Ă  reconstruire. Il n’y a rien d’inĂ©vitable au triomphe du capitalisme et au chaos qu’il gĂ©nĂšre Â»

Bon lĂ  aussi, je ne vais pas tout sĂ©lectionner ! Couleurs,slogans,visuels sont les appĂąts pour hameçonner la malheureuse proie en recherche de radicalitĂ© rĂ©volutionnaire., en faisant appel mĂȘme Ă  Marx ou JaurĂšs !

En revanche maintenant fouillons un peu plus 
.La symbolique utilisĂ©e est plus proche de l’esthĂ©tique de l’extrĂȘme-droite nazie ou de l’ Aube-DorĂ©e avec des coupures en angle droit, que de celle des antifas ! le mot Patrie est trĂšs souvent utilisĂ© dans leurs slogans « pour la patrie socialiste Â», Â« pour le peuple et la patrie Â» Â« pour un socialisme aux couleurs de la France et de l’Europe Â»et la maniĂšre dont le mot europĂ©en est utilisĂ© peut faire tiquer, Ă  raison, l’extrĂȘme-gauche
. plutĂŽt internationaliste !

Par exemple, la lecture de leur article « proposition de crise , le peuple a le remĂšde en lui Â» suit une analyse pseudo-scientifique sur « les questions sociales et identitaires qui sont liĂ©es Â». Par un savant mĂ©lange de rĂ©fĂ©rence Ă  l’ouvrage du gĂ©ographe C.Guilly ( qui entre nous soi-dit Ă  servi de livre de chevet Ă  Marine le Pen), de classes sociales et de luttes de classe mal comprises, ils arrivent Ă  nous expliquer que les « classes de blancs et d’origines Ă©trangĂšres Â» ont les mĂȘmes intĂ©rĂȘts Ă  s’unir pour lutter contre une bourgeoisie blanche et une bourgeoisie « noire, musulmane et juive Â» ( faudrait pas les oublier ce grand capital juif )
. tout cela et sans le dire pour mieux exclure ! Ainsi, ils en arrivent Ă  construire une sorte de charabia scientifique en faisant une synthĂšse entre classes sociales et les «  groupes raciaux Â» des vielles idĂ©ologies racistes du XIXĂšme ! S’ils n’étaient pas aussi dangereux, leurs analyses entre un Himmler dĂ©foncĂ© et un bozo le clown pourraient faire rire.

Ce mĂ©lange d’idĂ©ologie d’extrĂȘme-droite et d’extrĂȘme-gauche mal digĂ©rĂ©e par eux est rĂ©curent dans leurs articles.C’est ce qu’on appelle le confusionnisme et dont les fafs sont de grands spĂ©cialistes, avec il faut le leur reconnaĂźtre, une grande maĂźtrise des outils informatiques. Dans les articles « actions militantes Â», des textes sur fond de complotisme, certaines remarques ironiques sur les comitĂ©s Adama
.Ne cumulons pas les exemples cela me fatigue les yeux !

Tapons maintenant sur le domaine oĂč les auteurs sont rĂ©fĂ©rencĂ©s 
On y trouve de dangereux fafs, mais aussi ces intellectuels spĂ©cialistes du mĂ©lange confusionniste.

  • Alain de Benoist : c’est du lourd ! Intellectuel de l’extrĂȘme-droite, nĂ© en 1943 on le trouve dĂšs 1960 auprĂšs de Henri Coston, journaliste collabo et antisĂ©mite ! Au dĂ©but des annĂ©es 60 il participe Ă  des revues de l’OAS. Proche de Dominique Venner , un des thĂ©oriciens du Grand remplacement ( c’est lui qui se suicida Ă  Notre Dame en 2013), il rejoint la FEN ( fĂ©dĂ©ration des Ă©tudiants nationalistes, un truc d’extrĂȘme droite hyper violent) en 1962. Dans ces premiers Ă©crits il dĂ©fend l’AlgĂ©rie Française, la collaboration et l’apartheid ! En 1968, il fait partie des fondateurs du GRECE ( Groupement d’étude et de recherches pour la civilisation europĂ©enne ),ce qu’on appelait Ă  l’époque la « nouvelle droite Â». En 1979 il est sur les listes du PFN : Parti des Forces Nouvelles , d’inspiration fasciste, issu d’une scission du FN qu’il trouvait trop mou et que l’on retrouve avec des anciens de l’OAS Ă  faire le service d’ordre de ValĂ©ry Giscard d’Estaing lors de la campagne des prĂ©sidentielles de 1974 ! C’est aussi un des fondateurs et principaux collaborateurs de la revue Element. C’est une revue fondĂ©e en 1968, Ă  l’origine de la Nouvelle Droite, c’est Ă  dire un courant de l’extrĂȘme-droite d’inspiration nationale-europĂ©enne. La revue Element se veut une revue de dĂ©bat intellectuel, de philosophes dont les thĂšses fleurent bon le fascisme dans le sens premier du terme, celui de Mussolini. Cette revue est porteuse de thĂšses eugĂ©nistes, de paganisme germain 
. On y a trouve des articles du gĂ©ographe Guilly, mais aussi de Michel Onfray ou de Jacques Sapir. Personnages qui, si ils ne se rĂ©clament pas membres de cette mouvance faf, y participent en crĂ©ant la confusion! De Benoist participe aussi Ă  la revue Neue Anthropologie, qui est la revue de la « sociĂ©tĂ© biologique,l’eugĂ©nisme et la science du comportement Â»â€Š. Bon pas la peine de continuer !

  • ,Alexandre Douguine : intellectuel russe , dans la tendance Rouge-Brun, c’est Ă  dire cette extrĂȘme-droite qui bien qu’anti communiste, voit dans l’URSS un prolongement de la grande Russie impĂ©riale. Dans le courant de l’Eurasisme, (comme le E pour europĂ©en de l’OSRE) un truc mystico-religieux, nationalo-craignos qui voit un grand empire chrĂ©tien europĂ©en et blanc rĂ©gĂ©nĂ©rer le passĂ©.Cette notion de rĂ©gĂ©nĂ©rescence du passĂ© contaminĂ©e par des ennemis intĂ©rieurs Ă©tant au cƓur des idĂ©ologies totalitaires. Douguine et son courant on eu des contacts avec JM Le Pen et Marion MarĂ©chal Le Pen, et nombreux sont les conseillers de Poutine influencĂ©s par ces dĂ©lires.

– On y trouve d’autres plumes qui sont des journalistes, des universitaires, des Ă©crivains comme :,Dany Colin, David l’épĂ©e, Louis Alexandre, Jean GaliĂ©, Julien Cerise, Marie Chancel et puis Soral avec EgalitĂ© et RĂ©conciliation ! Citons Thibault Isabel, philosophe, Ă©crivain , auteur de « Pierre Joseph Proudhon, l’anarchie sans le dĂ©sordre Â» fait partie de ces auteurs qui essaient de trouver un lien entre les socialistes rĂ©volutionnaires comme Sorel, les anarchistes comme Proudhon et des valeurs fortes du fascisme. Un peuple aux pouvoirs larges, voire mĂȘme en revendiquant une dĂ©mocratie directe mais qui ne serait pas exĂ©cutĂ©e par lui, plutĂŽt reprĂ©sentĂ©e par un homme fort qui en serait l’incarnation. Sur le fond ce n’est que le « FĂŒhrer Â» ou le « Duce Â», incarnation de la nation unifiĂ©e et qui en devient son guide. Ils n’ont rien inventĂ© : Mussolini faisant exactement la mĂȘme chose avec le premier parti fasciste en 1921. En revanche, ce livre est quand mĂȘme dĂ©dicacĂ© par Michel Onfray ! Nombreux sont ces auteurs que l’on retrouve notamment dans une revue crĂ©Ă©e par Alain de Benoist, « Krisis Â» qui se veut une revue de dĂ©bat sans frontiĂšre ! ( MĂ©lenchon y usa aussi de son talent!). Ah, oui , ce Thibault Isabel qui se rĂ©clame tout de mĂȘme de Proudhon participe aussi Ă  des confĂ©rences dans les cercles de l’« Action Française Â», qui est l’extrĂȘme-droite royaliste ! LĂ  aussi ce n’est pas nouveau, les royalistes de Charles Maurras ( fondateur de l’Action Française) avait dĂ©jĂ  crĂ©Ă© en 1911, les « cercles Proudhon Â». ComposĂ©s de nationalistes royalistes ils avaient pour ambition par un confusionnisme avant l’heure de partir Ă  la conquĂȘte des syndicalistes perdus pour les Â«  convertir Ă  la monarchie et au nationalisme Â». Michel Onfray, qui se disait libertaire, participe tout Ă  fait Ă  cette mouvance qui veut dresser des ponts entre le souverainisme de droite et de gauche . C’est l’objet de sa revue crĂ©Ă©e en 2020 appelĂ©e « Front Populaire Â» ( cf Onfray, la girouette s’est bloquĂ©e cĂŽtĂ© faf, Alternative Libertaire de Juin 2020)

L’ouvrage de Nicolas Bonanni ( cf le site la Horde qui lui est plus que frĂ©quentable!est Ă  consommer sans modĂ©ration,tout comme le site VISA pour Vigilance Syndicale Antifasciste) , « l’amour Ă  trois.Alain Soral,Eric Zemmour,Alain Benoist Â» nous montre un parallĂšle entre les trois. DĂ©jĂ , remercions ces auteurs qui prennent la peine de lire pour nous les papiers de ces auteurs qui pourraient nous pourrir la vue! Ainsi, il montre par exemple le mĂ©pris terrifiant de ces trois personnes pour les femmes Ă  qui ils prĂȘtent « une mentalitĂ© directement issue de leur anatomie Â».Le sexisme de ces individus est sidĂ©rant mais leur argumentation est Ă  leur niveau, c’est Ă  dire assez limitĂ©e. En effet, pour eux les hommes sont des hommes parce qu’ils sont nĂ©s comme ça, les femmes sont des femmes parce qu’elles sont nĂ©es comme ça ! Pour eux, les hommes seraient naturellement tournĂ©s vers la conquĂȘte parce qu’ils ont des organes gĂ©nitaux extĂ©rieurs, et les femmes seraient naturellement sans vision politique parce qu’elles ont des organes gĂ©nitaux intĂ©rieurs. Elles auraient « une mentalitĂ© directement issue de leur anatomie Â».

En fait, l’OSRE s’appuie sur une stratĂ©gie bien connue des fafs. On va piocher Ă  l’extrĂȘme-gauche anticapitaliste pour mieux appĂąter un peuple qui souffre et est en perte de repĂšre afin de le ramener dans les rangs d’une extrĂȘme-droite nationaliste qui se voudrait anticapitaliste ! C’est les Rouge-Brun en Europe de l’Est, un rapprochement entre extrĂȘme droite de type suprĂ©maciste et nostalgiques du grand camarade Staline. Mais c’est aussi du Donald Trump ! Comme ce dernier on construit un bloc « anti-Ă©lite Â» mais favorable au capital, pour Trump au grand capital, pour l’OSRE plutĂŽt au petit patron, en y arrimant les rancƓurs des « petits blancs Â» ( les pĂ©riphĂ©ries urbaines dans le livre du gĂ©ographe de Guilly) contre les racisĂ©s, les Ă©duquĂ©s, les fĂ©ministes
.

D’ailleurs les articles dans « rebellion Â» dĂ©nonçant l’oligarchie internationaliste sont trĂšs nombreux et la rĂ©ponse n’est qu’un retour vers la patrie avec une dimension europĂ©enne.

Ce fut aussi la stratĂ©gie du parti national socialiste ( ou nazi) avec les SA . Les SA ou chemises brunes sont une milice paramilitaire crĂ©Ă©e en 1921 par Hitler avec une mouvance anticapitaliste incarnĂ©e par leur leader Röhm. L’objectif Ă©tait de rĂ©unir la question sociale et notamment le sort des ouvriers Ă  la question nationale trĂšs forte en Allemagne aprĂšs le traitĂ© de Versailles. Les SA animaient la violence dans la rue notamment contre les communistes et les juifs, et ont largement favorisĂ© l’arrivĂ©e d’Hitler au pouvoir en 1933.(3) Jusqu’au moment oĂč Hitler soutenu par les grands patrons capitalistes s’est rendu compte de l’incompatibilitĂ© du programme social avec ces gĂ©nĂ©reux donateurs et a dĂ» choisir en Ă©liminant les leaders SA trop sociaux dont Röhm, lors de la Nuit des Longs couteaux en 1934. A partir de lĂ , les SA vont laisser leur place Ă  des nazis plus « frĂ©quentables Â» pour Hitler avec les SS. Un petit rappel historique pour ceux et celles qui peuvent croire que les fachos sont proches du peuple  et que l’alliance entre idĂ©e nationale et idĂ©e sociale peut se faire sur le dos du capitalisme ! Pourtant, c’est le fond des articles de cette organisation que de vouloir associer idĂ©e nationale Ă  l’idĂ©e sociale. Aujourd’hui, ce n’est pas parce que les fafs ne traĂźnent pas en chemises brunes dans les rues qu’ils auraient disparu. Comme le disait G. Orwell aprĂšs la deuxiĂšme guerre mondiale :  « lorsque les fascistes reviendront, ils auront le parapluie bien roulĂ© sous le bras et le chapeau melon Â».

Ceux de l’OSRE, sont en parti issu d’ UnitĂ© radicale, dissoute en 2002 aprĂšs qu’un de ses adhĂ©rents, Maxime Brunerie, ait tentĂ© d’assassiner Chirac. UnitĂ© Radicale est elle-mĂȘme issue de groupe bien nazillons et fascistes comme l’Oeuvre Française et le Parti nationaliste français et europĂ©en . AprĂšs la dissolution d’UnitĂ© Radicale les adhĂ©rent-es rejoindront des groupes comme le parti communautaire national-europĂ©en ou le Bloc Identitaire et GĂ©nĂ©ration Identitaire avec qui l’OSRE a des contacts.

Aujourd’hui, le danger de la bĂȘte immonde ne survient pas d’un seul parti qui veut se donner une respectabilitĂ© Ă©lectorale et une lĂ©gitimitĂ© par les urnes. Le RN ou ex FN, pour ne pas le citer, a su aussi trouver de la comprĂ©hension de la part des autres partis, voire de l’État ( en 2015 avec Hollande, suite aux attentats il a quand mĂȘme Ă©tĂ© reçu Ă  l’ElysĂ©e!) et a besoin de ces groupuscules. ( mĂȘme s’il fait mine de s’en Ă©loigner!). Donc le danger peut surgir de partout et il peut nous surprendre d’autant plus facilement que l’État lui dĂ©roule un vĂ©ritable tapis rouge. Mais sa victoire n’est pas une fatalitĂ© pour peu que le danger soit reconnu Ă  temps! Blotti au sein de l’État, dans les partis parlementaires, dans les groupuscules, dans les rĂ©seaux sociaux, sur internet , profitant des crises qui renforcent les inĂ©galitĂ©s sociales, des politiques liberticides et racistes de l’État, s’il ne ressemble plus exactement au fascisme des annĂ©es 30, il est toujours Ă  l’affĂ»t et prĂȘt Ă  nous sauter Ă  la gorge !

Des gens donc trĂšs craignos, et si vous voyez ces stickers, n’hĂ©sitez pas Ă  les arracher !

1°) Robert Paxton, est un historien reconnu . Auteur notamment de la France de Vichy, oĂč il montre que la France de Vichy n’a pas fait que subir l’occupation mais qu’elle a bien essayĂ© d’avoir sa place dans l’Europe construite par les nazis.

2°) A ne pas confondre avec le site « rebellyon.info Â», site d’informations alternatives et antiautoritaires sur Lyon, qui ,lui est tout Ă  fait frĂ©quentable !

3°) Voir Daniel Guérin, Fascisme et Grand Capital.

Le Vieux, le 9/12/2020




Source: Ucllepuy.noblogs.org