Avril 27, 2022
Par Paris Luttes
164 visites

Après presque deux ans de vie, de joie, de doutes, de remises en question mais surtout de nombreux moments partagés, forts et intenses comme lorsque nous avons réoccupé le lieu suite à son expulsion manu militari en février 2021 , le Marbré est expulsable à partir du 29 avril et va bientôt tirer sa révérence…

Au Marbré nous y avions expérimenté tous un tas de choses, en touchant certaines limites, nous y avions organisé divers événement et nous avons surtout tenter de lutter contre tout ce qui nous dégoûte dans ce monde : l’état, la police, les prisons, le capitalisme et toutes les formes d’oppressions et de dominations.

Afin de fêter la fin du Marbré, nous organisons donc une dernière soirée concert en ce lieu, dont les bénéfices seront distribués à part égales entre le collectif Kaliméro et l’assemblée contre les CRA d’IDF. Les concerts seront précédés d’une présentation par l’assemblée Anti- Cra IDF de la situation dans les centres de rétention en Île-de-France.

On vous attend nombreu.x.ses le samedi 7 mai à partir de 18h au Marbré, 39 rue des 2 communes à Montreuil

Vive l’Autonomie, Squat Partout !

L’assemblée contre les CRA (Centres de Rétention Administrative) d’île-de-france s’est créée en 2018 afin de visibiliser les révoltes des personnes enfermées dans ces lieux de privation de liberté, où, depuis la loi asile et immigration de 2018, l’État peut enfermer des étranger·es sans papiers pour 90 jours, en vue de leur expulsion. Le CRA est une taule qui ne dit pas son nom, où les matons sont remplacés par les flics de la PAF. À la violence liée à l’enfermement et à une probable expulsion, s’ajoutent les sévices psychologiques, physiques, médicaux et sexuels orchestrés par les flics et le corps hospitalier (UMCRA – unité médicale des CRA) sur les retenu·es. Et à ces diverses violences, les retenu·es répondent par différentes formes de révolte quotidiennes : grèves de la faim, tentatives d’évasion, émeutes, incendie…

Par l’intermédiaire d’un blog et d’émissions de radios, l’assemblée relaye les paroles, les révoltes et les revendications des prisonner·es des CRA, publie des conseils juridiques à destination des personnes qui n’ont pas les « bons papiers », des personnes enfermées et de leurs proches, et apporte également un éclairage sur le fonctionnement des CRA et les acteurs qui les créent et les font tourner. L’assemblée, solidaire des personnes enfermées, réfléchit aussi des formes d’actions en coordination avec l’intérieur.

La lutte contre les CRA se construit de part et d’autre des murs et des barbelés. Que brûlent les CRA, les frontières, et la PAF avec !

Pour info : les thunes récoltées lors d’événements servent avant tout à soutenir les prisonnier·es de quelques trucs matériels (tabac, téléphones, etc.), à participer au fonctionnement de l’AG (impressions de tracts et stickers, mégaphones, acheter dès bigots/ petits téléphones pour nous, etc.), et parfois pour soutenir l’anti-répression (notamment quand on prend des amendes lors de parloirs sauvages).

Kaliméro est une caisse locale de solidarité avec les prisonnier·es de la guerre sociale en cours. Elle soutient, notamment par l’envoi de mandats, celles et ceux qui sont enfermé·es dans les taules de l’état pour des actes de révolte. Il y a une assemblée publique tous les deuxièmes jeudis du mois (le lieu est annoncé chaque mois sur Paris Luttes) pour discuter de l’envoi de ces mandats mais aussi pour pouvoir partager ce que l’on apprend et comprend de la machine répressive et pour se donner des moyens de la combattre et de l’esquiver.

Au programme :

18h : Point sur la situation dans les CRA d’Île-de-France : ces derniers mois ot été marqués par de nombreuses révoltes, au CRA du Mesil-Amelot comme celui de Vincennes, et de nombreuses mutineries qu’on a tenté de relayer et soutenir depuis l’extérieur. On diffusera quelques témoignages de personnes enfermées. On fera aussi un point sur l’avancement des projets de construction de CRA et des envies de s’organiser contre !

20 h  : Auberge espagnole, ramène ton casse-dalle !

21 h Début des concerts :

  • SHLAGATTACK
  • DJ SM6 : DJ SM6 concocte des sets engagés au son SansMecCisn féministe, déter, sexy, international, irrésistible, du hip-hop, pop, reggaeton à l’électroclash
  • TECHNOMUNISME : De l’acid house à la ghettotech en passant par le break, Bakou, Claudio et Zilly partagent les platines pour un foutoir populaire et démocratique. Danseurs de tous les pays, unissez-vous !

Solidarité avec les enfermé·es ! Liberté pour tous·tes !




Source: Paris-luttes.info