Retour sur le 5 février, alors.

Bon, c’est un peu long, et je sais que plus personne ne veut lire de longs textes. Plus personne ne veut faire grève, non plus. Plus grand monde ne veut débattre. Alors bravo à celle.eux qui liront, les autres, retournez sur les comptes twitair et facebouc, avec les phrases choc qui parfois racontent quelque-chose du monde, mais oublient la profondeur historique du monde…

Par Indymedia Nantes,

Source: http://nantes.indymedia.org/articles/44501