APPEL A UNE AG INTERPRO ET DES FRONTS DE LUTTE

Mardi 15 OCTOBRE À 19 H, SALLE HÉNAFF, 29, BOULEVARD DU TEMPLE, Métro République.
https://www.facebook.com/events/2522117694498025/

Macron, le président des riches, des patrons et de la finance attaque tous les secteurs professionnels, tous les services publics et toutes les solidarités. Il prétend casser par la répression les résistances des travailleur -ses de la jeunesse, des gilets jaunes, des syndicalistes ….

La France est déjà le pays qui cette année a le plus versé de dividendes aux actionnaires, mais ça ne suffit pas ! Macron s’en prend aux fonds sociaux et au système global de solidarité. La réforme de l’indemnisation du chômage va impacter un tiers des ayants droits. Le projet du ministre Delevoye de régime « universel » de capitalisation par point va supprimer le système actuel des retraites ses régimes spéciaux, le code des pensions civiles et militaires, en finir avec la solidarité entre les générations et les régimes, avec la réversion et les avantages familiaux. Le résultat sera de retarder l’âge de départ, de baisser les pensions et de désavantager encore plus les retraites des femmes…

Considérant qu’un tel projet n’est ni amendable ni négociable et doit être retiré, l’AG IDF éducation inter-degrés qui a réuni depuis la rentrée scolaire plus d’une centaine d’écoles et d’établissements, en grève ou en lutte contre les conditions de la rentrée Blanquer, a organisé un cortège important et dynamique dans la manif retraites du 24 et a proposé, après la manif, aux autres secteurs mobilisés une assemblée générale IDF interpro et des fronts de lutte à la Bourse du travail de Paris. Cette AG a rassemblé 150 personnes de différents secteurs mobilisés : éducation, RATP, cheminots, postiers du 92, travail social, sans papiers de Chronopost femmes de chambre de l’Hôtel Ibis, Pôle emploi et associations de chômeurs, Jeunesse et sport, Cantines autogérées, étudiants de Nanterre réprimés…

Cette AG a décidé de préparer ensemble une grève illimitée ou reconductible à partir du 5 décembre. Cette date a été choisie pour lancer une grève illimité par l’intersyndicale très large de la RATP, forte de sa grève semonce massive du 13 septembre. D’ores et déjà le congrès de SUD rail, les transporteurs routiers FO, la confédération FO, Solidaires… ont décidé de rejoindre cet appel à la grève et/ou de le proposer aux cadres unitaires. L’intersyndicale nationale interpro. propose quant à elle « de mettre en discussion la perspective d’une action de grève interprofessionnelle pouvant s’appuyer sur les appels lancés ».

D’où l’importance de tout faire pour que les appels au 5 /12 convergent rapidement.

L’ AG interpro appelle à réunir partout des AG associant secteurs et fronts de lutte pour mettre en débat, en plus des revendications et actions propres à chacun, cette grève à partir du 5/12.

Les modalités précises de la campagne pour réussir cette grève à partir du 5 /12 et la gérer démocratiquement seront décidées lors de l’AG du 15. D’ores et déjà, une plate forme minimale unifiante a été discutée :
Pas touche à la protection sociale (Chômage, Sécu, retraites…) ni aux fonds sociaux qui assurent son fonctionnement solidaire,
Retrait du projet de retraite à points Macron/Delevoye,
Maintien, extension et amélioration du système par répartition, du code des pensions civiles et militaires et des régimes spéciaux,
Unité public / privé solidaires dans l’exigence d’une retraite digne pour tou-tes, dès 60 ans, sans décote, avec 37,5 annuités, pour un taux plein de 75 %, calculée sur les 6 derniers mois ou les 10 meilleures années.

Infligeons une première défaite à Macron, pour reconquérir les acquis et communs perdus.


Article publié le 14 Oct 2019 sur Monde-libertaire.fr