Novembre 25, 2016
Par Le Monde Libertaire
302 visites

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, mercredi 23 novembre, devant le palais de justice de Nice, où étaient jugés deux citoyens pour « délit de solidarité », pour exprimer leur soutien à deux des leurs, accusés d’avoir tendu la main à des réfugiés africains. Le premier, Pierre Alain, ingénieur au CNRS, sera fixé sur son sort le 6 janvier prochain. Le procureur a requis, à son égard, une peine de prison de 6 mois avec sursis. Le procès du second, Cédric, agricul




Source: